Sochaux – Niort: Le débrief

Nouvelle saison, nouveau débrief: vos notes, vos étoiles, vos boulons. Vous retrouverez aussi une analyse rapide ou plus fournie selon les matchs sur l’aspect tactique du match. Kiffez bien, lisez bien et Allez Sochaux !

12 votants pour ce match, merci à vous. Et c’est Jean – Claude Ple6 qui a gagné au jeu du plus petit écart moyen (avec un écart de 0,42), suivi de emifcsm (écart de 0,54) et enfin fab90 qui clôt le podium (écart de 0,57).

Les notes

Le Gardien – Maxence Prévot (3,71 – ↘️ de 2,32)

Coupable d’avoir relâché le ballon sur le premier but, Maxence n’en est pas moins abandonné par sa défense et l’arbitre de touche. Sur le second, il fait d’abord un bel arrêt mais le ballon revient sur Louiserre qui ne se fait pas prier pour creuser l’écart. Impuissant sur les deux derniers buts, il réalise un match frustrant pour un gardien, son seul arrêt n’empêchant pas un but. A 2-1 pour Niort, il retarde l’échéance sur une passe complétement raté de Moltenis.

Le premier but de Niort

L’arrêt sur image permettant de voir que Boutobba est bien hors – jeu (il n’y que Ndour entre lui et les cages, Boutobba restant entre Paye et le but jusqu’à la fin de l’action). Sur un autre plan, on voit qu’aucun joueur hors-champ ne peut le couvrir.
Pour rappel: un joueur est hors-jeu quand il y a moins de deux défenseurs entre lui et le but. Généralement le dernier défenseur étant le gardien.

Le deuxième but de Niort:

La passe en retrait ratée de Moltenis:

La défense – Pape Paye (3,96 – ↘️ de 1,26) – Christophe Diédhiou (3,92 – ↘️de 1,55) – Boris Moltenis🔩(3,38 – ↘️de 2,42 – Rodez) – Abdallah Ndour (4,54 – ↗️de 1,17 – Amiens)

Forcément avec 4 buts encaissés, les notes assez basses sont peu surprenantes du côté de la défense. A noter que Boris Moltenis écope du premier (et souhaitons-lui, seul) boulon de sa carrière. Comme ses compères, il a été incapable de s’imposer face à Boutobba sur le premier but. Ensuite, il n’est pas assez rapide pour gêner la frappe de Ba sur le second et ne peut pas empêcher Louiserre de reprendre le ballon. Sur le troisième, son marquage est trop lâche sur Ba et il ne monte pas assez vite pour l’empêcher de tirer. Sur le quatrième, il suit son joueur au contact mais son côté n’est pas couvert par Paye monté aux avant-postes et cela offre un boulevard à Louiserre. Bref, un match à oublier.

A noter la performance honorable d’Abdallah Ndour, le plus à l’aise des quatre de derrière samedi dernier. Bien plus à l’aise défensivement que contre Amiens.

Enfin, sur la défense, je tiens à noter qu’absolument toutes les occasions sochaliennes de la première mi-temps font suite à une touche de Pape Paye. Ses touches très longues et la préparation de ces phases de jeu est un réel atout pour les Sochaliens. Cela témoigne aussi de notre incapacité à être dangereux sur attaques placés.

Juste avant le troisième but Niortais, une mauvaise relance de la tête de Moltenis offre une action de but à Boutobba.

Le troisième but niortais:

Le quatrième but niortais:

Le milieu – Ousseynou Thioune (4,38 -↘️de 0,46) – Joseph Lopy (3,79 – ↘️ de 1,80) – Gaëtan Weissbeck ⭐️⭐️⭐️⭐️(6,63 – ↗️de 1,75)

Un milieu de terrain avec trois situations différentes:

Tout d’abord, après plusieurs prestations en demi-teinte, Ousseynou Thioune continue de sombrer. Un match dans lequel il aura encore été agressif et n’aura créé aucune différence. Parfois si précieux à la récupération, il n’a gagné que 3 duels sur 10 et perdu 20 ballons sur 56 touchés…. Le problème étant que cette fois, Lopy semble l’avoir accompagné dans sa chute.

En effet, l’habituel si serein Lopy a réalisé samedi dernier son pire match depuis le début de saison. Une énorme erreur à la relance qui coûte un but et on l’a senti beaucoup moins en jambes pour mener les offensives sochaliennes depuis sa position de pointe basse du milieu. La comparaison avec les entrées de Kaabouni et de Ndiaye qui vont justement réussir à casser des lignes par la passe afin d’amener les deux buts de Weissbeck. (La passe de Kaabouni sur le deuxième but sochalien casse deux lignes, folie).

Enfin, Weissbeck. Encore précieux car seule source réelle en capacité d’apporter du danger, c’est encore par ses pieds que sont arrivés toutes les plus belles offensives sochaliennes. En premier mi-temps, il est proche d’égaliser à 1-1 d’un superbe retourné et proche d’offrir un ballon de but à Lopy. En deuxième mi-temps, comme un symbole, c’est lui qui mettra les deux buts de l’espoir. Une quatrième étoile pour notre capitaine, qui fait de plus en plus office de phare au sein d’une nuit sans étoile.

Le premier retourné de Weissbeck (suite à une touche de Paye):

Le centre de Weissbeck pour la tête de Lopy (suite à une touche de Paye):

Le but du 4-2:

Le but du 4-3:

L’attaque – Bryan Soumaré (4,08 -↗️de 0,02) – Fabien Ourega (3,79 – ↗️ de 0,23) – Bryan Lasme (5,67- ↗️ de 1,24 – Rodez)

Si Soumaré ne tirait pas certains coups de pieds arrêtés et si Ourega n’avait pas obtenu le pénalty du 2-1, j’aurais peine à croire qu’ils aient joué tant ils n’ont pas été en vu dans le jeu. L’attaque sochalienne ne propose pas grand-chose et c’est suite à des touches que nous nous montrons dangereux. Soumaré a été remplacé par Niane qui a montré un état d’esprit de révolte et a cherché à provoquer. Ourega a lui été remplacé par Virginius qui en moins d’une vingtaine de minutes a montré plus que les deux ailiers titulaires depuis quasiment le début de saison. Le système de Daf d’avoir des ailiers beaucoup plus dangereux que les nôtres samedi dernier afin de créer du danger. Espérons donc que cela change vite…

Enfin, passons à la bonne nouvelle de samedi: Bryan Lasme. Auteur d’un bon match pour une première titularisation dans l’axe, il a montré qu’il pouvait être une bonne alternative à Bedia et Niane. Plus rapide et technique que Bedia, il peut également jouer ailier. Plus grand et costaud que Niane, il est meilleur que ce dernier pour jouer en pivot. Il a parfois un peu trop tendance à chercher à frapper (notamment en fin de match samedi dernier) mais ça change des autres qui ne frappent pas assez. Il a pris ses responsabilités en tirant et en marquant le pénalty du 2-1. (A noter que j’étais surpris que Weissbeck, capitaine et tireur de quasi tous les autres coups de pieds arrêtés ne le tire toujours pas).

Le pénalty obtenu par Ourega (suite à une touche de Paye):

Le but de Lasme

Un raté de Lasme avant la mi-temps (suite à une touche de Paye):

L’ultime raté de Niane:

Coach Daf – 6,58 – ↘️ de 1,92

Il s’agit de la pire note qu’obtient Coach Daf depuis qu’il a pris les rênes de l’équipe (sur les matchs que nous avons noté).

Note du match: 4,50

Note de Niort: 6,25

Note de l’arbitre: 5,08


Le Match

Sochaux 2,02 – 2,08 Niort

Voici le chiffre des Expected Goals de ce match. Il signifie qu’habituellement, au vu des positions des différents tirs réalisés par les deux équipes, Sochaux aurait du mettre 2,02 buts et Niort 2,08.

Comme on peut le voir sur le graphique, si Sochaux et Niort terminent le match assez proche en termes de xG, la temporalité du match est bien visible et importante.

En effet, Sochaux à jouer « à réaction » samedi dernier et ne s’est montré dangereux dans chaque mi-temps, qu’après encaissé deux buts. Cela ne peut pas suffire et même si cela a failli nous permettra d’obtenir un match nul, Sochaux a frisé la correctionnelle à 4-1. Ce qui me frustre dans cette analyse c’est de voir que cette équipe a le potentiel pour faire mieux et se procurer des occasions.

En regardant le match contre Niort, on s’aperçoit que la faillite individuelle de certains hommes clés de Daf a provoqué cette faillite collective (Thioune, Lopy, Soumaré, Ourega,…) dans laquelle certains n’ont pas su montrer leurs qualités (Moltenis). D’ailleurs, une fois ces hommes sortis, les entrants ont complétement changé la face du match (oui Niort menant 4-1 s’est aussi relâché) mais cela témoigne que la tactique n’était pas la seule limite sur ce match. L’engagement individuel défaillant a pris le pas sur le collectif.

Les enseignements de ce match

1) Les entrées de Ndiaye et Virginius montre que le centre de formation est toujours présent et que de nos jeunes peut venir la solution.

2) Kaabouni est un sacré joueur de football. Espérons qu’il ait la caisse pour tenir 90 minutes avec la suspension de Thioune.

3) Un bilan terrible depuis la dernière trêve, espérons que celle-ci fasse du bien

4) Sochaux semble finalement à sa place, en milieu de tableau. (Et oui, ça me fait mal de le dire).

5

Auteur: ThimBarou

Supporter Sochalien de Savoie, exilé à Nantes pour ses études !

Laissez nous un commentaire, un encouragement ou discutez: