L’analyse du match: Guingamp – Sochaux!

Après la frustration du dernier match face à Valenciennes, les Sochaliens se consolent comme ils peuvent et se contentent d’un point lors de cette opposition face à l’En Avant Guingamp (1-1). Mais ce point n’a pas été simple à obtenir, car après avoir ouvert le score très tôt dans le match, les Lionceaux ont subit la domination des Bretons durant toute la rencontre. C’est donc logiquement que les Rouge et Noir sont revenus au score, et le score aurait d’ailleurs pu être plus sévère, laissant aux locaux un sentiment de regret. Pour le FCSM, qui reste 11ème, la réussite n’est toujours pas au rendez-vous.

L’avant match

Malgré le revers de la semaine dernière à Valenciennes (3-2), Omar Daf garde la même base pour son effectif de départ. Seuls quelques changements sont à noter, comme le retour de Pape Paye dans le couloir droit de la défense ou Livolant et Ourega qui retrouvent leur poste d’ailier pour suppléer Sané en pointe. Il fallait que cette équipe Sochalienne soit efficace, car en face, Sylvain Didot ne fait pas dans la demi-mesure. En effet, satisfait de son équipe lors de la victoire face à Nancy (1-0), le coach Breton n’a effectué qu’un changement dans son onze; il s’agit de Kerbrat qui remplace Niakaté au sein de la défense centrale. On ne note donc pas de changements majeurs dans les deux équipes, même si du côté de Sochaux, Omar Daf a annoncé plus tôt dans la semaine attendre une réaction forte de ses joueurs. Cependant, rappelons que Guingamp joue les premières places, et la moindre erreur de parcours pourrait pénaliser l’équipe.

La première mi-temps

C’est sous les yeux de 10 612 spectateurs que M.Angoula a donné le coup d’envoi de cette opposition entre Sochaliens et Guingampais. Les locaux obtiennent le premier coup-de-pied arrêté de la rencontre dès la première minute de jeu, mais rien n’en résulte. L’instant d’après (02′), les Jaune et Bleu étaient déjà à la contre-attaque avec une tête de Sané, contrée en corner par Mellot. Alors que le corner ne donne rien, Rocchia perce la défense et se retrouve dans la surface Bretonne, tentant alors un centre qui ne trouvera pas preneur (03′). Opportunistes, les visiteurs parviennent finalement à ouvrir le score après huit minutes de jeu, grâce à un tir joliment courbé de Livolant, qui a récupéré le ballon après que le centre de Diop ne soit dévié par Kerbrat. -Notons au passage que Livolant décide de s’illustrer face au club auquel il appartient- Menés au score dès le début du match, les Rouge et Noir tentent d’égaliser rapidement, à l’image de Bryan Pelé qui s’est retrouvé en face à face avec Prévôt (11′) mais qui a échoué sur le portier Sochalien… D’ailleurs, le capitaine du FCSM s’illustre encore face à Mallot avec une superbe parade (25′) mais aussi sur une frappe de Phiri (34′) ou il réalise encore une parade de grande classe! En voyant les interventions répétées du portier Doubiste, on constate que les Bretons mettent la pression sur le camp Sochalien. Avant la pause, les locaux vont d’ailleurs se procurer deux occasions; la première avec une tentative infructueuse de Gomis qui était dos au but (41′) et l’autre sur coup-franc direct, où Rodelin a vu son tir frôler le cadre (44′). De l’autre côté, seul une petite occasion est à signaler, un tir écrasé d’Ourega qui sera capté sans soucis par Caillard (45+1′). Les 45 premières minutes sont terminées et les deux équipes rentrent au vestiaires. Les Lionceaux mènent un à zéro mais ce sont pourtant bien les pensionnaires du Roudourou qui dominent. S’ils ne veulent pas être rejoints au score, les hommes d’Omar Daf doivent rapidement inscrire un second but.

La seconde mi-temps

Mais dès les premières secondes de la seconde période, ce sont les joueurs de Sylvain Didot qui mettent le pied sur le ballon tout en venant s’installer dans le camp Sochalien, posant au passage des problèmes à la défense Franc-Comtois, comme sur cette remise en profondeur de Pelé sur Rodelin, coupée au dernier moment par Paye (49′). Alors que l’effectif Sochalien pensait perdre Livolant sur blessure (ce qui n’est finalement pas le cas), lui qui est resté un temps au sol avant de sortir se faire soigner puis de revenir en jeu (52′), Phiri et ses coéquipiers continuent de mettre une pression monstre sur les buts adverse, avec d’abord un centre dangereux de Palun dégagé en catastrophe par Teikeu (57′), puis avec un contrôle-frappe enchaîné de Rodelin repoussé par Lacroix (58′). Sentant son équipe s’affaiblir face aux assauts incessants des Guingampais, l’entraîneur du FCSM décide de faire entrer du sang frais: c’est donc Daham qui remplace Diop (61′). Mais dans le même instant, ce qui devais arriver arriva: après avoir récupéré le ballon aux 25 mètres, Gomis effectue deux dribbles avant de décocher une jolie frappe qui fait mouche, permettant à l’En Avant de revenir logiquement au score! Là, après l’égalisation, les Jaune et Bleu ne réagissent pas et continuent de subir le jeu Breton. Rodelin y va alors du sien avec un extérieur du pied pas cadré (71′), et Gomis manque une opportunité en or en oubliant le ballon (77′), tandis que Ba, avertit à la 66ème minute, est remplacé par Ngbakoto (71′). En face, Pendant remplace Ourega (77′). Inutile de dire que le changement Sochalien n’a pas pesé, puisque ce sont les Rouge et Noir qui ont continué d’écraser leur adversaire en se créant une dangereuse opportunité sur un tir de Pelé qui, bien servi dans la profondeur, abuté sur le dernier rempart Sochalien (79′). Une minute plus tard (80′), Palun a écopé d’un carton jaune, suivi par son camarade Phiri (88′). On note toutefois deux vaines tentatives pour les Franc-Comtois en fin de match, après l’entrée en jeu de Touré (88′): une reprise lointaine de Daham repoussée par le portier Guingampais et un tir (là encore lointain) de Sané qui a fini dans les travées du Roudourou (90+4′).

Le match en stats

Avec un coup d’oeil sur le graphique SofaScore, la vérité saute aux yeux: l’En Avant Guingamp a véritablement écrasé le FCSM dans le jeu (sans pour autant prendre l’avantage). Pourtant, avec une seule ‘grosse’ période offensive en début de match, les Lionceaux ont réussi à ouvrir le score.Peut-on donc parler d’un réalisme fatal pour les Sochaliens? Peut-être…

En ce qui concerne  les statistiques, on voit encore une fois que les Bretons ont largement mené la danse avec 67% de possession sur l’ensemble du match, tandis que les Doubistes se contentent de seulement 33%. En revanche, la différence entre les deux équipes au niveau des occasions n’est pas si flagrante: même s’ils ont tenté leur chance moins de fois que leurs adversaires (6 tirs contre 11), les joueurs d’Omar Daf ont quand même été (un peu) présent sur le plan offensif. D’ailleurs, les Guingampais ont tenté leur chance plus de fois depuis l’extérieur de la surface que depuis l’intérieur (le but de Gomis a lui été inscrit de l’extérieur de la surface).

Sous la domination Bretonne, les Jaune et Bleu ont réalisé logiquement beaucoup moins de passe que les locaux avec seulement 298 passes effectuées contre 614! Idem pour le pourcentage de réussite des passes, qui est de 83% pour les Rouge et Noir et seulement 68% chez les visiteurs.

Petite surprise en revanche au niveau défensif: alors que le FCSM s’est contenté de défendre pendant quasiment l’intégralité de la rencontre, les Lionceaux ont commis moins de fautes que leurs adversaires (9 contre 11) alors qu’ils sont intervenus plus de fois défensivement que l’autre équipe (20 tacles et 28 interceptions côté Sochaux, 13 et 9 côté Guingamp) avec beaucoup plus de réussite (52 duels gagnés alors que les Guingampais sont à 44 remportés, avec 167 ballons perdus contre 143 pour le FCSM)!

Les enseignements de ce match

  • Jouer avec un bloc défensif bas pour se contenter de défendre son avance est une mauvaise idée, et ce n’est pas spécialement agréable à regarder.
  • Livolant a choisi de s’illustrer face au club auquel il appartient, et, sur ce coup là, c’est bénéfique pour Sochaux.
  •  Une fois de plus, Sochaux est rattrapé au score. Et c’est sûrement dû à un mauvais équilibrage dans le jeu (soit pas assez défensif soit, comme ici, trop défensif)
  • L’équipe manque un peu de dynamisme, les phases offensives ne sont pas jouées assez rapidement.
1

Auteur: BenCraft25

Laissez nous un commentaire, un encouragement ou discutez: