L’analyse du match: Sochaux – Guingamp !

Décidément, nous sommes gâtés! En plus d’avoir droit à un second match à domicile en deux semaines, on assiste à une victoire du FCSM, qui, au passage, reste invaincu à Bonal. En effet, opposé à l’En Avant Guingamp, Sochaux avait l’occasion de se défaire de son adversaire du soir qui comptait le même nombre de points au classement (9 points chacun). Bien sûr, c’est objectif accompli pour l’équipe d’Omar Daf: les Lionceaux s’imposent avec brio sur le score de 3-1. Après avoir vécu un match frustrant face au VAFC la semaine dernière, les Sochaliens ont fait subir une soirée cauchemardesque aux Bretons, complètement désemparés…

https://twitter.com/FCSM_officiel/status/1174628471768801280

L’avant-match

Guingamp, bon treizième au classement et qui fait un bien mauvais début de saison pour un relégué (2 victoires, 3 nuls, 2 défaites), se rendait à Bonal pour tenter de doubler Sochaux (douzième) au classement. Pour la première fois de la saison, Patrice Lair a décidé d’aligner une défense à trois, pour privilégier le jeu au milieu (3-4-3). Devant, le coach Guingampais comptais sur Frantzdy Pierrot et son mètre quatre-vingt-quatorze. En face, coach Daf aligne Teikeu en défense à la place de Lacroix, indisponible. Le Camerounais, qui fait son retour au club, dispute là son premier match de la saison. Côté gauche, Rocchia, qui avait déjà joué la semaine dernière, est préféré à Pendant. Au milieu, Thioune, de retour de suspension, était aligné là où Weissbeck l’était lors du dernier match. Bien sûr, le trio offensif reste le même: Touré – Sané – Livolant.

La première mi-temps

La rencontre démarre avec le traditionnel « round d’observation ». En effet, les deux équipes se testent et s’observent, sans tenter quoi que ce soit. On note seulement deux incursions dans la surface pour chaque équipe: d’abord les Bretons avec un corner obtenu à la 11ème minute, mais qui sera capté sans soucis par Prévôt. Ensuite, les Doubistes ont pénétré la surface adverse sur un centre de Thioune, où Livolant a manqué le ballon de quelques centimètres (13′). Kaabouni et les siens remettent ça à la 24ème minute avec un centre de Paye pour Sané qui sera intercepté de justesse pas Caillard, le gardien Guingampais.

C’est véritablement à partir de la demi-heure de jeu que le match a commencé à s’emballer. On sent que les costarmoricains commencent à se montrer très fébriles défensivement, à l’image de cette faute maladroite sanctionnée d’un jaune de Niakaté sur Livolant (30′). A partir de cet instant, Abdoulaye Sané commence à se montrer vraiment insistant et déterminé. Il prend d’abord sa chance de loin à la 32ème minute de jeu, mais sa tentative finit à côté du cadre. Mais deux minutes plus tard, la roue tourne pour lui; plus rapide que son vis-à-vis, il part en contre seul et se retrouve en un contre un face à Marc-Aurèle Caillard. Là, le buteur Sénégalais agit sans pression et trompe le portier visiteur du droit (34′) ! Mais il ne s’arrête pas là ! Alors qu’on constate que la défense adverse prend l’eau de toute part, Eboa Eboa commet une main dans sa propre surface. Le FCSM obtient un pénalty, quelques minutes seulement après avoir ouvert le score. Sans trembler, Sané réussit son pénalty et signe un doublé après seulement 39 minutes de jeu.

Les Franc-Comtois redescendent assez vite de leur nuage. En effet, ayant encore un peu de jugeote contrairement à la défense le milieu et l’attaque de l’En Avant combinent pour réduire le score à la 44ème minute: servi sur un coup-franc de Youssouf M’Changama, Yannick Gomis met un coup de tête qui laisse Maxence Prévôt complètement impuissant. Voilà un fait de jeu qui aurait pu permettre aux hommes de Patrice Lair de reprendre confiance et de revenir au score. D’ailleurs, à la mi-temps, le manager Breton fait entrer Pelé à la place de Poaty.

La seconde mi-temps

En seconde période, les joueurs en rouge passent sans plus tarder à l’offensive et dès la 49ème minute, M’Changama délivre un joli ballon dans la surface Sochalienne, mais Gomis manque le ballon de peu et Pierrot, qui parvient à reprendre la balle, tire à côté du but !

Evidemment, en voyant leurs adversaires à deux doigts de revenir au score, les Jaune et Bleu réagissent et inscrivent rapidement un troisième but, à la recherche de solution sur le côté droit, Thioune voit Thomas Touré débouler seul au centre. Après avoir reçu le ballon, Touré décoche une frappe enroulée de toute beauté (53′) !

Alors que leurs espoirs de recoller au score s’amenuisent, Lair effectue tout de même un changement offensif avec l’entrée en jeu de Rodelin à la place de Pierrot (54′). Mais Jeremy Mellot et les siens perdent totalement foi trois minutes plus tard lorsque Eboa Eboa, qui écope d’un jaune, provoque un second pénalty pour Sochaux. Cette fois, il n’est pas l’auteur d’une main mais d’un coup sur Sané… Tout proche du triplé, Sané échoue en effet son pénalty est repoussé par le portier adverse ! Un coup de chance qui va peut-être re-booster les Guingampais… En vain, puisque les visiteurs perdent Rodelin sur blessure, remplacé par N’Gbakoto à la 69ème. Puis, neuf minutes après, les rouge et noir perdent un second joueur. Mais cette fois, c’est une exclusion, et c’est Eboa Eboa qui en fait les frais. Côté Sochalien, Sané a eu plusieurs occasions d’inscrire son triplé. Mais, à chaque fois, les défenseurs ou le gardien l’en ont empêché (58′;60′;72′;74′). Enfin, notons également que coach Daf a effectué ses trois changements en fin de match (sûrement pour gagner du temps): Weissbeck (84′), Daham (88′) et Privat (90′) ont remplacé Livolant, Sitti et Sané.

Le match en stats

On constate avec le graphique SofaScore ci-dessous que Sochaux a très nettement dominé son adversaire, lui faisant vivre un véritable cauchemar.

Sochaux – Guingamp Résultats en direct

Cependant, on constate aussi que, comme lors du match précèdent face au VAFC, les deux équipes affichent 50% de possession. Au niveau des tirs, Sochaux domine son adversaire avec treize tirs contre neuf. Parmi ces tirs, Sochaux en a cadré six contre un pour Guingamp. Criant de vérité! Comme déjà plusieurs fois cette saison, le FCSM a tenté presque autant de fois de l’extérieur de la surface (6 fois) que de l’intérieur (7).

Côté passes, les Sochaliens affichent un pourcentage de 81% de passes réussies, alors que les Bretons eux comptent 76%. Cependant, contrairement à ce que l’on a vu en jeu, les hommes de Patrice Lair ont réussis 100% de leur dribbles et ont remporté 48 duels (comme les Sochaliens) dont 14 aériens contre 13 pour Sochaux. Défensivement, c’est presque une réussite totale pour le FCSM.

Du côté des joueurs, ça s’améliore chez certains. Sané a marché sur l’eau en concrétisant ses occasions, chose qu’il avait du mal à faire. Mais Omar Daf a bien raison de lui faire confiance! Touré et Livolant se sont montré très précieux sur les côtés, comme Thioune en soutien. Même si on a moins remarqué Kaabouni et Sitti, il faut quand même souligner qu’ils apportent beaucoup à l’équipe. Derrière, c’était plutôt tranquille, Teikeu n’a pas eu trop à s’inquiéter pour son retour. Comme Diédhiou. Paye et Rocchia ont parfois été mis en difficulté, mais vu le travail offensif qu’ils livrent en plus, on peut leur pardonner.

Les enseignements de ce match

  • Sané arrive enfin à concrétiser et justifie la confiance du coach.
  • Le milieu, même s’il n’est pas mis en lumière, apporte de la sérénité à l’équipe.
  • Tout le monde joue son rôle, ce qui donne un bon résultat.
  • Encore une fois, le pressing marche très bien.

Vous pouvez encore donner vos notes aux joueurs sochaliens ici !

3

Auteur: BenCraft25

Laissez nous un commentaire, un encouragement ou discutez: