L’analyse du match: Sochaux – Valenciennes !

Après le retour du débrief ces dernières semaines, retrouvez vos rubriques préférées en version articles pour pouvoir avoir le planning de publication le plus rapide possible.Volume 1: l’analyse du match par ses enseignements et les stats !

https://twitter.com/FCSM_officiel/status/1172618224468418561?s=19

Toujours invaincu à domicile ! Après Caen, Auxerre et Nancy, c’est au tour de Valenciennes de repartir (presque) bredouille de Bonal. Avec quatre victoires sur sept matchs au compteur, le VAFC, troisième au classement avant le match, s’annonçait être un adversaire de taille pour le FCSM. Mais Que Nenni ! Dominés, même souvent en grande difficulté, les joueurs d’Olivier Guégan ont fait pâle figure comparé au onze d’Omar Daf. Malgré tout, les deux équipes se sont quittées dos-à-dos, sans avoir inscrit le moindre petit but (0-0).

Pour accueillir l’adversaire du soir , coach Daf décide d’aligner d’entrée Jérémy Livolant. En effet, Thioune étant suspendu (tout comme Pendant, remplacé par Rocchia), c’est une formation en 4-2-3-1 qui est préférée au 4-3-3 utilisé lors du match face au Mans. Même dispositif pour Valenciennes, qui compte aussi deux joueurs suspendus dans ses rangs: Ntim et D’Almeida, remplacés respectivement par Cuffaut et Fedele.

Le match a démarré sur les chapeaux de roue pour les Sochaliens; dès la sixième minute de jeu, Livolant a eu l’opportunité d’ouvrir le score suite à une erreur de main de Jérôme Prior, le portier Valenciennois! Mais malheureusement, le ballon a été dégagé par Brassier qui se trouvait sur la trajectoire… Mais le jeune joueur prêté par l’EA Guingamp ne s’arrête pas là; en effet, usant de sa vitesse et de sa maîtrise technique, il permet aux siens de se procurer moult coup-de-pieds arrêtés et cause des frayeurs dans la défense du VAFC, qui s’est d’ailleurs retrouvé de trop nombreuses fois sous pression. En parallèle du très bon début de match de Livolant , c’est tout le bloc Jaune et Bleu qui a campé dans la moitié de terrain adverse pendant la quasi-totalité de la première période.

La seule véritable opportunité pour les Nordistes fut leur seul tir en première mi-temps: une frappe lointaine de Chergui à la 24ème minute qui est passé à quelques centimètres des cages de Prévôt! Malgré tout, rien n’est passé pour les joueurs en blanc car la charnière Lacroix-Diedhiou a une fois de plus assuré. Sans oublier Paye et surtout Rocchia sur les côtés qui ont aussi bien géré. Seul bémol en défense, le carton jaune reçu par Diedhiou pour une intervention pas très correcte à la 25ème minute de jeu. Mais le bonhomme n’a pas bronché et à repris sa place. Du côté de l’attaque Franc-Comtoise, on retiendra surtout la frappe enroulée de Touré repoussée par Prior (31′) et la tête de Sané sur un centre de Livolant qui a finie à côté des buts adverse (42′). Et bien sûr, pour illustrer la domination Sochalienne, voici un graphique de SofaScore:

Sochaux en vert et VA en bleu

En seconde période, la tendance ne s’est pas inversée mais les Doubistes ont laissé un peu plus le ballon aux adversaires. Bien sûr, les deux premières occasions ont été pour Sochaux: un tir de Livolant qui a terminé à côté des buts (56′) et une frappe de Sitti qui s’est envolée très haut (57′).

Mais les Valenciennois se sont réveillés -il faut dire aussi que nos Lionceaux commençaient à fatiguer- et ont commencé à se rapprocher de la surface de capitaine Prévôt: venu de nul part, à la 59ème minute, Chergui décoche une frappe de loin qui sera bien repoussée par le dernier rempart Sochalien! Peu de temps après, à l’heure de jeu, les esprits se sont un peu échauffés entre Valenciennois et Sochaliens, comme avant la pause. Mais, heureusement, les joueurs se sont rapidement calmés. Trois minutes plus tard, Sané a encore manqué l’ouverture du score en reprenant un centre de Weissbeck au premier poteau: ça pêche dans la finition! Sentant que Sané n’y arrive pas et que la fatigue se fait ressentir, Daf fait entrer l’ancien de la maison revenu au club, Sloan Privat.

Seulement voilà, Privat entre et Livolant a beaucoup de mal à le trouver… Autant dire qu’entre ces deux là, il ne semble pas encore y avoir d’automatismes. Comme on dit, « la mayonnaise ne prend pas ». D’ailleurs, les deux se sont gênés sur un centre de M’Bakata, où Sloan a tenté un ciseau acrobatique devant le nez de Livolant! En revanche, Sitti, lui, semble être bien accordé avec le numéro 9. En effet, les deux ont utilisé des combinaisons et ont obtenus des occasions (73′;87;90′) qui n’ont cependant rien donné. Après 80 minutes de jeu, Rocchia est remplacé -il a des crampes- par Lasme alors que ce dernier était censé remplacer Touré. Finalement, c’est M’Bakata qui remplacera Touré à la 84ème. Au même instant, les hommes d’Olivier Guégan sont passé à deux doigts d’inscrire un but: sur un corner joué en retrait, Masson reprend le ballon hors de la surface. Sa frappe, à la trajectoire rectiligne, est très mal captée par Prévôt! Heureusement, le ballon qui traîne est dégagé par Paye.

Même si, au final, la possession est de 50-50, la domination Sochalienne s’est faite remarquée: 17 tirs au total pour Sochaux contre 6 seulement pour le VAFC! Mais pourtant, chaque équipe compte deux tirs cadrés. Oui, on vendange sévèrement les occasions à Sochaux. Et pourtant, on constate que l’équipe joue bien et avec de l’agressivité. Un peu trop d’ailleurs, puisque les Lionceaux ont commis 13 fautes contre 6. Autre fait intéressant: lors de ce match, les Jaune et Bleu ont quasiment autant tenter leur chance depuis l’intérieur de la surface (9 fois) que de l’exterieur (8 fois).

Pour ce qui est des duels et des passes, le onze d’Omar Daf a été à la fois plus efficace que celui de Guégan dans les passes avec 413 passes réussies contre 406. Par contre, dans les duels, les pensionnaires de Bonal se sont fait écrasé: 63 duels gagnés pour les Valenciennois contre 36 pour le FCSM! Bien sûr, Lacroix et les siens se rattrapent défensivement, où les statistiques sont très satisfaisantes.

Côté individuel maintenant, on remarque que Sané, qui évolue en pointe, a énormément joué sur les côtés, comparé à Privat qui, lorsqu’il est entré en jeu, jouait beaucoup plus devant. Cela explique aussi peut-être pourquoi Livolant, très actif sur son côté droit, a eu plus de facilité à trouver Sané que Privat… De l’autre côté, à droite, Touré a surtout joué défensivement et moins offensivement, alors que Rocchia est là pour défendre (et il l’a bien fait). Au milieu, Sitti, Kaabouni et Weissbeck ont eu une énorme activité sur le terrain. Kaabouni est d’ailleurs le joueurs qui a touché le plus de ballons (85). Derrière, c’était très solide. Mise à part Paye qui s’est fait déborder plusieurs fois, c’était du sérieux.

Les enseignements de ce match

  • La défense est très solide, pas facile pour les adversaires de marquer quand Lacroix et Diedhiou sont face à eux, et les latéraux remplissent bien leur tâche, même si Paye n’est pas encore à fond.
  • Un milieu qui guide le jeu: tout passe par le milieu. Si Weissbeck monte, tout le monde le fait. Quand Kaabouni redescend, idem. Sitti est à l’aise techniquement.
  • Sané fait énormément d’efforts, il court beaucoup mais a du mal à concrétiser.
  • On vendange beaucoup trop d’occasions devant, tellement qu’on s’en mordra certainement les doigts à la fin de la saison. Il faut travailler offensivement. Surtout créer des automatismes entre Livolant et Privat parce que là, c’est pas encore ça.
  • Le pressing, il n’y a que ça de vrai. On a obtenu beaucoup de coup-de-pied arrêtés grâce au pressing exercé sur la défense adverse.

N’hésitez pas à donner votre avis sur le match des joueurs en cliquant ici.

Allez Sochaux !

2

Auteur: BenCraft25

Laissez nous un commentaire, un encouragement ou discutez: