Sochaux – Nancy : le debrief

Les matchs se suivent et se ressemblent : une troisième défaite d’affilée pour coach Daf. Et quelle défaite ! Une humiliation en règle contre le rival nancéien, dont les supporters avaient fait le déplacement en nombre pour ce match potentiellement décisif pour s’extirper des barrages.

Vous êtes tout de même pas moins d’une trentaine à vous être donné la peine de jouer le jeu des tops et des flops. Merci à vous ! D’autant que le jeu était un peu corsé pour les tops, trop facile pour les flops !

Les Tops

Difficile de jouer au jeu des tops dans un match aussi catastrophique. Vous êtes unanimes : « Impossible de ressortir 3 joueurs positifs dans ce match » ; « une torture pour faire un choix » ; « Je gagne quelque chose pour en avoir trouvé 3 ? » ; « Vraiment juste pour en mettre un parce que le reste… » ; « Dur dur de sortir quelque chose de positif… Le terrain pourri aurait du aider à tenir le 0-0… »

Pour vous :
1) Sacki avec 20 votes.
2) Ex-æquo Navarro et Lacroix avec 10 votes.

Sorti de match, je m’en suis tenu à l’ironie :
1) La baston à la fin
2) L’arbitre assistante
3) Revoir les copains

En dépit de toutes ces réserves, c’est néanmoins Sakhi qui s’impose comme le top dans vos votes, suivi de Navarro et Lacroix. Navarro a pour lui un magnifique sauvetage de la tête sur la ligne, qui a repoussé l’échéance de la défaite, mais aussi la meilleure occasion du match avec ce centre pour la tête de Mollo sauvée par Ndy Assembé. Je partage l’avis plutôt favorable sur Lacroix, qui a aussi bénéficié de la comparaison avec son partenaire de charnière.

Lors du match contre Lens, j’avais étonné de voir dans les stats que Lacroix remportait beaucoup plus de duels défensifs que Verdon (sur ce match, on est à 16 contre 11, mais il y a l’expulsion). J’en avais déduit à tort que Verdon devait jouer en couverture, dans une position reculée. Hypothèse fausse : vu du stade, Verdon est en difficulté sur ce qui semble être des duels défensifs standards. Mais on reparlera de son cas, comme vous vous en doutez.

La nomination de Sakhi en top n’est pas imméritée. Puisque c’est le sochalien qui a touché le plus de ballons ! Avec 55 ballons joués, Sakhi a été le joueur clé des jaune et bleu. D’habitude, ce sont plutôt les latéraux qui font le travail. Si Navarro est à 50 ballons joués, Rocchia n’est qu’à 32. Ce qui est peut-être le signe que les Nancéiens se sont appliqués à bloquer le couloir Rocchia – Mollo.

Mais dans l’utilisation du ballon, que de déchet pour Sakhi : 30 ballons perdus (pour 13 gagnés) et 73% de passes réussies. Mais à qui la faute ? Sans doute pas (seulement) au joueur dans son individualité. Les autres joueurs offensifs ne font pas mieux : Mollo est à 64% de passes réussies, Bayala à 48% ! On y verra le signe d’une équipe incapable de trouver des automatismes offensifs. On notera aussi que Sakhi a du beaucoup redescendre au niveau des milieux pour toucher le ballon et orienter le jeu, sans grand succès.

Les Flops

Pour vous :
1) Verdon avec 27 votes.
2) Zigi avec 13 votes.
3) Ex-æquo et pour ne pas faire de jaloux : la pauvreté offensive et la faiblesse défensive avec 8 votes !

Pour moi:
1) Verdon
2) Owusu
3) Zigi

Un seul geste suffit à remporter tous les suffrages. Et c’est à raison que le tacle de génie du capitaine Sochalien mérite son flop d’or. On saluera cependant le talent de l’artiste sur la durée, en grande difficulté sur nombre de ses interventions défensives. C’est d’ailleurs une suite d’échecs qui le conduit (sans doute) par excès d’engagement à péter les plombs sur une situation anodine.

Sans Verdon que faire ? Si Lacroix fait le job, il est difficile de lui trouver un partenaire fiable. Ruiz mérite d’être essayé à nouveau à ce poste, où il n’a jamais réussi à s’imposer. Les solutions seront encore plus difficiles à trouver en réserve, vu le fiasco du week-end, qui n’a rien à envier à la performance de l’équipe A. Mon choix, personnellement : Etoundi. Sa sortie coïncidant avec le lancement de l’opération portes ouvertes sur corners.

Les gardiens sont bien mal lotis. Puisqu’ils ont tendance à payer, sur ce poste décisif, les ratés de l’équipe. Avec un niveau d’exigence encore pire que les attaquants. Après avoir épuisé le pauvre Maxence Prévot, bien mal aidé par l’une des pires défenses du championnat, c’est au tour de Zigi de prendre la foudre. Il faut dire que le numéro de grand guignol auquel nous convient ses prestations au pied ne manque pas d’attirer l’attention, sinon une hilarité bienvenue en ces temps tristounets dans les rangs des supporters.

Quand rien ne va, reste le flop de bronze d’honneur pour la solidité offensive et la pauvreté offensive. Que reste-t-il à une équipe qui est nulle devant, mauvaise derrière ?Précisément, je crois que le problème est au milieu. J’ai été frappé au stade de la difficulté à gagner des duels et de la faible performance du duo Owusu et Agoumé. Si ce dernier a pour lui l’excuse de la jeunesse, dans tous les cas, toute l’équipe en pâtit. Si on ajoute les difficultés de Verdon au duel, je crois qu’on a la clé du match… et des difficultés de Daf.

Le foot ce n’est pas très compliqué : on a des chances de marquer quand on récupère le ballon et qu’on peut bénéficier, dans la phase de transition, de ce petit moment de flottement dans le bloc adverse pour trouver la passe juste qui mènera à une occasion. Si on ne récupère pas le ballon, on ne crée pas d’occasions, et on laisse la défense se démerder comme elle peut. Il ne reste plus qu’à attendre un exploit individuel des offensifs, trop rare ou trop improbable.

Comme il n’y a pas de pressing coordonné, les joueurs sont laissés à leurs aptitudes individuelles. Qui sont manifestement insuffisantes pour prendre le dessus à domicile contre Nancy. Ici, il faut espérer que Sissoko retrouve une condition physique ou que Fuchs finisse par revenir. Parce qu’autrement, les mêmes causes produiront les mêmes effets. Mais certains d’entre vous réclament aussi d’essayer Ruiz à son poste.

Votre avis sur le match

Le rôle de Daf est de plus en plus montré du doigt : « Je suis convaincu, maintenant, que Daf n’est pas l’homme de la situation, et c’est trop tard pour changer d’entraîneur pour le maintien. Je vois le Fcsm, au mieux, aux barrages. » ; « Je crois avoir vécu un de mes pires matchs à Bonal, même le 6-1 contre ajaccio était moins douloureux. » ; « Manque la case 0. Je me demande si tactique est un mot qui existe depuis que Daf a repris l’équipe. Le choix de Ruiz et Robinet est révélateur d’un manque de discernement du coach. » ; « Aucune solution apportée à la problématique du milieu. »

D’autres sont plus résignés et pointent la faiblesse du groupe : « Je mets la moyenne car pour moi je ne pense pas qu’il puisse réellement changer grand chose avec cet effectif actuel. » ; « Je vois pas ce qu’on peut lui reprocher. Une équipe quasi nouvelle depuis janvier et la pire période du club à gérer. Pour un jeune coach ça fait beaucoup. »

La tactique de Coach Daf
Note moyenne = 3,3

Encore merci à tous ceux qui ont pris la peine de nous laisser leurs avis ! Même en ces temps difficiles : ALLEZ SOCHAUX !

1

Auteur: Jon Bon Bonal

Converti de fraîche date, born again du Fc Sochaux, il écrit sur la tactique quand il ne déblatère pas en tribune nord.

1 commentaire

  1. 100% d’accord avec ton top 3 sorti de match, surtout que je ne t’ai pas vu 🙂

    Répondre

Laissez nous un commentaire, un encouragement ou discutez:

%d blogueurs aiment cette page :