Rencontre avec Pierre Gibaud : « mes meilleures saisons, c’est Sochaux »

Absent des terrains depuis octobre dernier, à la suite d’une opération, Pierre Gibaud a accepté de répondre à nos questions. Pour la Bande à Bonal, il revient sur sa formation et sa carrière et dresse le bilan de ses années à Sochaux. 

Comment va ta blessure ? Où en es-tu dans le processus de guérison ?

Ma convalescence se passe bien. Je reprends petit à petit après six semaines de béquilles. J’ai repris le vélo, il y a déjà une semaine, et j’espère reprendre la course la semaine prochaine. Je suis dans les délais. Donc ça va, je le vis bien.

J’aimerais être sur le terrain évidemment, mais c’est comme ça. J’étais arrivé à un stade où le passage sur le billard était devenu obligatoire. Je ne pouvais presque plus marcher. Je peux dire que j’ai pris du recul grâce à cette blessure. Ça fait du bien en tant qu’homme et tant que joueur. Ça va me servir pour revenir encore plus fort !

Tu as été formé à Laval, quel regard portes-tu sur cette expérience ? Comment est-ce que tu comparerais cette formation à ce qui se passe dans un club comme Sochaux ?

J’ai commencé en débutant à Laval pour finir en pro. J’ai gravi tous les échelons du club. Je suis parti quand le club a perdu le statut pro. J’aurais aimé partir sur une meilleure note, mais c’est le football. J’en garde quand même un bon souvenir. Je suis les résultats tous les weekends. J’espère qu’ils retrouveront la ligue 2 rapidement.

En termes de formation Sochaux c’est l’idéal : ce n’est pas dans la même cour que Laval. On ne peut pas comparer, mais à son niveau Laval fait du très bon boulot.

Tu as toujours joué défenseur ?

J’ai commencé défenseur axial. En pro, j’ai été replacé latéral droit. C’est pour cette raison que j’ai la double casquette. Dans mes jeunes années, en U9, U11 par contre, je jouais milieu de terrain !

« Mes meilleures saisons, c’est ici à Sochaux ! »

Tu quittes Laval pour rejoindre Le Mans, tu découvres par la même occasion la Ligue 1, quel est ton ressenti sur cette période ? Quelle est la grosse différence entre Ligue 1 et Ligue 2 ?

Oui, je quitte Laval pour un des ennemis ! J’ai passé quatre ans au Mans. J’y ai découvert la ligue 1. Enfin, 5 minutes, mais c’est déjà ça ! J’aurais aimé forcément jouer davantage,  mais Sébastien Corchia était le numéro 1 au poste. Mais, c’est de bons souvenirs aussi. Je ne me permettrais pas de comparer les deux divisions, car, la ligue 1, je n’ai pas vraiment vécu dedans. Le premier aspect que tu vois, ce sont les stades qui sont plus grands.

On te retrouve ensuite en National à Carquefou où tu réalises une belle saison, avec nomination en fin de saison dans l’équipe-type du National, est-ce la meilleure saison que tu aies réalisée ?

Mes meilleures saisons, c’est ici à Sochaux ! Je n’avais fait que 20 match à Carquefou et 30 au Red Star. Donc j’ai davantage apprécié ma première saison avec Sochaux !

Enfin été 2014 tu signes au FCSM fraîchement relégué en Ligue 2, dans quel état d’esprit signes-tu dans le Doubs ?

J’arrive à Sochaux avec les crocs, mais avec un rôle de doublure derrière Julien Faussurier . Je voulais montrer que je pouvais jouer en ligue 2 finalement j’ai fait 31 matchs de championnat !

Tu as joué dans l’axe et sur les côtés, assez polyvalent, quel est pour toi ton poste de prédilection ?

Oui c’est vrai, j’ai tout fait derrière. J’aime bien le poste de latéral, mais je crois qu’aujourd’hui les qualités requises pour ce poste ne sont pas les miennes. Défenseur axial est je pense le poste où je suis le plus performant.


Parcours : –  2005-2008 Stade Levallois
–  2008-2012 Le Mans FC
–  2012-2013 Red Star FC
–  2013 FC Rouen
–  2013-2014 USJA Carquefou
–  2014 – FC Sochaux

Niveau jeu de simulation tu n’es pas trop mal représenté, le savais-tu ? Ta note en professionnalisme sur Football Manager 18 est la plus élevée du FC Sochaux ! Mérité selon toi ?

Je ne joue qu’à Fifa18 ! Non, ce n’est pas mérité et je pense quand même qu’il y a meilleur que moi. Et puis c’est sur le terrain que ça se passe, pas sur l’ordinateur ou la console ! Apres, niveau professionnalisme, je respecte l’institution tout simplement. C’est aussi mon métier de représenter mon club et de véhiculer une bonne image .

Tu as connu trois coachs depuis ton arrivée à Sochaux (Olivier Echouafni, Albert Cartier et Peter Zeidler), que retiens-tu de chacun d’eux ?

Les deux anciens coachs m’ont fait confiance. Jusqu’a mon éviction mars 2017. Avec Peter Zeidler, je n’ai pas trop eu le temps d’avoir ma chance, mais j’espère bien récupérer ma place dans le 11 à mon retour ! Les trois ont des visions bien différentes, on va dire ça !

« En réserve, j’ai pu voir de l’extérieur ce que je vivais de l’intérieur »

La saison dernière, alors que tu étais un pilier de l’équipe – ce qui t’as valu de porter le brassard de capitaine – tu es mis à l’écart sur la seconde partie de saison par Cartier, pourquoi ? Comment as-tu vécu cet épisode ?

Effectivement, l’an dernier j’ai été écarté avec Johann Ramaré, un des capitaines de l’équipe, également. Lui a eu des explications, moi aucune ! On m’a dit que je devais jouer avec la réserve jusqu’à la fin de saison, rien de plus. Les personnes honnêtes, qui te parlent les yeux dans les yeux, ça existe de moins en moins.

Mais je l’ai très bien vécu, parce que ça s’est très bien passé avec l’équipe réserve, notamment grâce à Omar Daf qui connaissait ma situation. Les jeunes aussi ont été sympas. Finalement, ça m’a permis de voir de l’extérieur ce que je vivais de l’intérieur et c’était très enrichissant.

Statistiques : – 192 matchs (112 avec Sochaux)
– 6 buts (1 avec Sochaux)

Depuis 3 ans l’objectif du FCSM est de remonter dans l’élite, pourquoi est-ce que cela ne s’est toujours pas produit d’après toi ?

Plus facile à dire qu’à faire : la plupart des clubs de ligue 2 en début de saison veulent monter.

Tu es lié jusqu’à juin 2019 au FCSM, comment vois-tu ton avenir ? Serais-tu tenté par expérience à l’étranger ?

J’ai prolongé en janvier dernier, car je me sens bien ici ! Je n’ai pas envie de partir ailleurs. L’étranger ? Je ne sais pas. Il faut voir si ça se présente déjà, après on verra. Mais il faut déjà que je reprenne le chemin du terrain.

L’ambiance dans le vestiaire est-elle impactée par les révélations récentes au sujet du club ? Comment le groupe vit-il avec ces révélations quasi hebdomadaires ?

Le groupe vit bien et c’est pour ça que les résultats sont présents. Je pense que les dernières révélations sur les transferts ont touché et énervé certains, forcément. Mais ça ne prendra jamais le dessus sur ce qui se passe sur le terrain. 

Quel est ton meilleur souvenir au club et ton moins bon souvenir ? Et avec qui t’entends-tu le mieux dans le vestiaire ?

Mon meilleur souvenir, c’est mon but à Bonal qui donne la victoire contre Clermont. Et mon moins bon, c’est la défaite contre Monaco : on avait rivalisé avec eux et on perd aux tirs au but, c’était cruel.

Je m’entends bien avec Florian Martin, Florin Bérenguer et Thomas Robinet. Si je dois en sortir 3 – mais j’en apprécie beaucoup d’autres – c’est les 3 que je choisirais pour partir en vacances !

As-tu des conseils à donner aux jeunes du centre de formation ? Quels sont selon toi les jeunes prometteurs au centre de formation ?

Je leur en ai donné beaucoup l’année dernière, ça suffit non (rires) ! J’aime bien Loreintz Rosier : je pense qu’il peut faire quelque chose de bien, mais après il faut savoir saisir sa chance et durer. C’est ça la clef.

Que penses-tu de la région, même si, elle est assez éloignée de la tienne ? Tu es plutôt Marché de Noël de Montbéliard ou Alsacien ?

Oui, mais j’ai été adopté par ma région et je l’ai adopté aussi. Je m’y sens très bien. Et je suis allé au marché de noël de Montbéliard bien entendu, on peut se réchauffer avec le vin chaud !

Enfin pour finir un mot pour les supporters sochaliens ? 

Continuez comme ça ! Ça va payer. Et je les trouve de plus en plus forts. Il fallait qu’ils digèrent la descente. Ils sont derrière nous et ça c’est le top. Ils méritent la Ligue 1, c’est dur mais on va tout faire pour !

La Bande à Bonal tiens à remercier Pierre Gibaud pour sa disponibilité et sa gentillesse. Merci d’avoir accepté et d’avoir pris le temps de répondre à nos questions !

Crédit photo Sam Coulon – Ma Ligue 2

9

Auteur: Florian Bolmont

Commentez