Ne pas oublier de bien défendre, c’est le point stats de novembre en ligue 2 !

Profitant de la trêve de la coupe de France, j’ai mis à jour les tableaux sur la qualité des occasions des clubs et des 100 premiers joueurs de ligue 2. Alors que je me demandais quelle conclusion en tirer, j’ai découvert cet article de nos amis de chronique tactique et j’ai décidé de décortiquer la ligue 2 sur ce thème.

Les données (source stats et sofascore) :

– le % Tir Ratio est le nombre de tirs cadrés d’une des deux équipes sur le nombre total de tirs cadrés d’un match.

La qualité des occasions est une mesure personnelle de la qualité de chaque tir avec sa probabilité de réussite sur un historique de tirs semblables. Ma méthode est décrite ici.

– Et bien sur la possession de balle qui parle d’elle-même.

Possession de balle = Domination offensive ?

A la première lecture, le promu Quevilly saute aux yeux. C’est la seule équipe à conjuguer un score de possession favorable… avec un taux de tirs cadrés catastrophique. Sa chute au classement était inéluctable.

On retrouve nos sochaliens dans le cadran des dominés dans le jeu mais performants devant le but. Si on neutralise les matchs contre Châteauroux et Ajaccio, où des faits de jeu sont venus perturber le déroulement du match, Sochaux serait au niveau de Reims sur le ratio de tirs cadrés.

Lens et Auxerre dominent régulièrement leur match en terme de possession de balle et de tirs. S’ils tiennent ce rythme, ils devraient se sortir de la zone dangereuse sans trop de difficulté.

Si ce graphique confirme la très mauvaise passe de Bourg en Bresse, le positionnement de Valenciennes au même niveau que Tours ou Orléans et dans une moindre mesure Nancy, sont autant d’alertes pour ses clubs qui se préparent à une saison difficile s’ils n’arrivent pas à inverser la tendance.

Volume de tirs cadrés = gage de qualité ?

Sans surprise les « mauvais » élèves de la ligue 2 se retrouvent en fond de graphique. Si Bourg et Quevilly sot dans la moyenne de la ligue 2, tous les voyants sont au rouge pour Tours. Attention aux Valenciennois qui après un début de saison encourageant sont dans une spirale qui les mènent tout droit vers une situation dangereuse.

Pour nos amis sochaliens, la qualité des occasions produites se situe dans la moyenne de ligue 2. Si la tendance du ratio reste positive, pas de raisons de s’inquiéter plus que ça si on corrige les problèmes que l’on évoquera un peu plus tard.

Ce graphique nous permet de comprendre un peu mieux les difficultés auxerroises. Les Icaunais sont l’équipe qui se procure en moyenne les occasions les moins dangereuses avec seulement 8,7 % de chance de marquer par tir.

A l’inverse, la dynamique ajaccienne se traduit par un faible volume d’occasions mais de bonne qualité avec 13,8% de chance de marquer par tir. Si on fait le parallèle avec l’article de référence sur le big five européens, cela classe les corses au même niveau qu’un Valence ou Manchester United, devant des équipes comme Lyon ou Marseille !

Reims et Nîmes performent cette année, en partie grâce à leur volume d’actions créées en un match, et encore plus les champenois qui sont dans une dynamique qui devrait les mener droit vers la Ligue 1. Dans le premier graphique, on avait repéré les Lensois qui dominaient leurs matchs sans que cela ne se traduise d’un point de vue comptable ; ce second graphique confirme la tendance : non seulement ils ont le volume d’actions pour scorer mais aussi une qualité d’action bien supérieure à de nombreux clubs de ligue 2.

Dominer ne suffit pas

Même si au football il suffit d’un but de plus que l’adversaire pour gagner son match, regardons ce qui se passe du côté des actions subies et de leur qualité en les comparant à la domination offensive.

Ce graphique est le plus parlant ou celui qui confirme les tendances et dynamique de résultats. Dans le cadran des équipes qui subissent le plus de tirs de qualité, on retrouve Bourg, Quevilly, Tours mais aussi Valenciennes, Nancy, le Gazelec et Orléans, c’est-à-dire la plupart des équipes en difficulté dans ce championnat ou qui éprouvent le plus grand mal à enchaîner les bonnes prestations. Toutes les équipes de bas de classement à l’exception de Lens et Auxerre, ce qui ajoute au fait que sauf malchance chronique, leur renouveau n’est plus qu’une question de temps.

Mais le plus mauvais élève de la ligue 2 en terme de qualité d’occasions concédées n’est autre que notre club doubiste avec 12,9% de chance de prendre un but lors d’un tir adverse ! Si les 2 matchs à domicile perdus largement pèsent dans la balance, le FCSM serait quand même dernier de la classe avec en moyenne des tirs à 12,2% de chance de finir au fond alors que le second bourg est à 11,7 % alors que Nîmes ou Reims flirtent avec le 11%.

De l’autre côté de la barrière, Lorient est l’équipe qui concède les occasions les plus faibles avec seulement 7,5% de chance juste devant Ajaccio avec 7,8%.

En conclusion les tendances statistiques confirment que la saison devrait être longue pour Tours, Quevilly, Bourg en Bresse et dans une moindre mesure Nancy, Valenciennes, le Gazelec voir Orléans. Qu’Auxerre et Lens ont des raisons d’espérer des jours meilleurs et que Reims, Nîmes et Lorient ne devrait pas être bien loin du saint graal. Quant aux autres équipes, ils ne leur restent plus qu’à faire mentir les chiffres car le football est loin d’être une science exacte !

Si nos sochaliens veulent rêver à mieux dans ce championnat, cela passera obligatoirement par un tour de vis en défense. Premier signe en vue vendredi avec un match qui devrait être engageé et spectaculaire entre deux équipes qui ont l’habitude de dominer leur match offensivement !

3

Auteur: BonalBoy

Abonné depuis 1999 chez ce bon vieux Auguste. En tournée dans toute la France quand le vent le permet.

Commentez