National 3 : AS Quetigny 1 – 3 FC Sochaux

Ce samedi 26 août, la réserve de Sochaux se déplaçait à Quetigny en National 3. L’occasion pour notre équipe de confirmer son premier succès le week-end dernier contre Selongey face à un promu qui est difficile à manœuvrer. Le point sur le match !

Omar Daf a choisi de reconduire son 4-2-1-3. Dans les buts, on retrouve le 3e gardien professionnel Aubin Long. Devant lui la défense habituelle avec les latéraux Salem Mbakata (droite) et Jason Pendant (gauche). La charnière centrale est composée de Senhadji et Kapp.

Le milieu à 3 est identique au week-end dernier avec Rosier en récupérateur, François à l’organisation du jeu et Sitti dans le rôle de la dernière passe ou dernier geste. L’attaque fonctionne avec 2 ailiers : Issouf Macalou (à droite) qui remplace Moussa Sao forfait dû à une petite rechute et Nicolas Senzemba (gauche) récompensé d’une très belle entrée à ce poste contre Selongey. Lasme est donc l’attaquant de pointe.

Sur le banc on retrouve : Maxime Juanole (2e gardien du groupe), 2 joueurs défensifs : Endy Josephau et Alexis Sainfleur. Victor Glaentzlin est également présent pour l’attaque. On signalera aussi la présence du milieu Maxime Loichot qui revient dans le groupe. Il était suspendu contre Selongey.

52′ : Macalou égalise pour le FCSM. Son 2e but en 2 matchs de National 3

Le match 

En début de match, Quetigny part sur les chapeaux de roues. L’équipe joue dans la profondeur et sur les côtés. Ils vont très vite avec l’envie de prendre la défense Sochalienne dans le dos. Ils obtiennent quelques situations dont l’une où il faut un Mbakata vigilant pour écarter le danger devant le but. Les joueurs de Quetigny confirment leur temps fort grâce à l’une de leur qualité : les coups de pied arrêtés, globalement très bien tirés hier. Sur cette phase de jeu, c’est Maxence Caverot qui ouvre le score d’un coup franc direct à 25 mètres.

On pense les Sochaliens cueillis à froid… A tort puisque après ces 20 premières minutes, Sochaux impose une totale domination. Avant la mi-temps, le FCSM reprend le contrôle du ballon et met la pression sur le but adverse. Il faut un gardien vigilant notamment sur une belle frappe lointaine de Sitti et quelques maladresses pour éviter une égalisation qui était très proche, à l’image de cette tête de Senzemba, qui frôle le cadre, alors que le gardien était battu.

Au retour des vestiaires, les Sochaliens continuent leur travail de sape, ajoutant patience dans la construction et une meilleure lecture des solutions possibles. Ainsi, on joue sur notre côté droit, point fort de ce match avec un Mbakata très souvent libre de marquage apportant de nombreuses solutions offensives et un Macalou qui fait très mal par sa vitesse et son explosivité.

C’est d’ailleurs ce dernier qui égalise d’une belle frappe enroulée sur une passe de Sitti. Il inscrit son 2e but de la saison. Cinq minutes plus tard, les rôles s’inversent : Macalou récupère un ballon très haut, profitant d’une grosse erreur de transmission dans la défense de Quetigny, avant de lancer Sitti. 2-1 !

C’est trop dur pour Quetigny qui subit les assauts Sochaliens et n’arrive plus à ressortir le ballon. Le 3ème but, pourtant bien retardé par le portier adverse, arrive avec Pendant idéalement servi par Glaentzlin. Trois buts inscrits sur de véritables actions collectives, où le finisseur se retrouve dans la meilleure position.

La 2e mi-temps a été à sens unique : sans un très bon gardien, décisif dans les duels, le score aurait été plus lourd. La fin du match a été maîtrisée tranquillement avec des Sochaliens gardant la possession du ballon sans prise de risque. Quetigny n’ayant plus les ressources pour revenir craquera même à l’image de son capitaine qui écope d’un rouge pour une très vilaine faute sur Pendant (boitant à la fin du match).

Senhadji reste au sol après une très vilaine faute. Représentatif de l’agressivité dans ce match

L’adversaire

Une équipe de Quetigny très intéressante en début du match avec beaucoup (et peut-être trop) d’efforts, qui n’ont pas pu être répétés pendant 90 minutes. On les sentait déjà en difficulté avant la mi-temps, mais la pause n’a pas été suffisante. Ils ont alors très peu inquiété les Sochaliens, et n’auront pas existé en 2e mi-temps. On regrettera une agressivité et un excès de maîtrise, à l’image de l’éducateur qui a perdu son calme pendant le match, une très vilaine faute sur Senhadji ou ce tacle inutile en fin de match, concluant la performance de l’équipe devant son public par un rouge. Cela est d’autant plus dommage que j’ai trouvé ce promu intéressant, avec des qualités pour se maintenir et un public très présent.

Ce que je retiens

Côté gardien, si Aubin Long a passé une soirée « tranquille », il a joué un rôle intéressant dans la communication et le placement des joueurs. Il s’est montré serein dans ses prises de balle en surface.

La charnière centrale a été à l’image de l’équipe : très sereine ! Rarement prise en défaut, avec des joueurs qui anticipent et sortent bien.

J’ai adoré les latéraux qui ont fait un gros travail offensif. Pendant a souvent alterné avec Senzemba à gauche. Il est intéressant par sa vitesse et sa qualité de centre. Ces nombreuses prises de risque offensives ont logiquement été récompensées par un but, avec un sang-froid remarquable dans le face à face. Le côté droit de Mbakata a été la clé du match. Daf regrettait en 1re mi-temps le fait de ne pas y jouer assez. Il avait vu juste car en 2ème mi-temps, les sochaliens ont réussi à poser problème à leurs adversaires dans cette zone. Salem Mbakata a souvent réussi à se faire oublier. Proposant de bons appels et régulièrement servi, il était souvent au démarrage de belles situations.

Le jeune Melvin Sitti (2000) auteur d’un très gros match : 1 but et 1 passe décisive

Au milieu, Rosier soulage les autres milieux des tâches défensives. Il est capable de récupérer les balles sur toute la ligne, permettant ainsi à François d’orienter le jeu. Sitti m’a fait une fois de plus très forte impression. Annoncé cette saison dans les joueurs à suivre de très près, il a été décisif sur les 2 premiers buts où l’on ressent une belle complémentarité avec Macalou. Les deux joueurs se trouvent facilement. Sur le 1er but, la passe de Sitti est idéale. Sur le 2ème, c’est son placement et le suivi de l’action qui sont intéressants pour ce 2000 qui n’a pas tremblé au moment de tromper le portier.

Issouf Macalou, l’homme du match. 1 but, 1 passe décisive. Il aura mis le feu côté droit

Devant, on notera le très gros match d’Issouf Macalou, un véritable ailier rapide puissant, et même technique. Pour moi, l’homme du match. Il a fait énormément de mal à cette équipe lors de ses courses sur le côté, où il est très difficile à arrêter tant il va vite et résiste physiquement. Très bon également dans le dernier geste. Il est récompensé par un but et une passe décisive.

Nicolas Senzemba est également intéressant, car il offre différentes possibilités. Capable de jouer ailier pour sa qualité de centre et sa vitesse, il peut également couvrir les montées de Pendant défensivement.

Lasme a réussi à peser sur la défense, chose pas facile tellement il était pris au marquage par plusieurs joueurs.

Au niveau des changements, Glaentzlin a réussi une bonne entrée, déstabilisant la défense par sa disponibilité. Loichot a apporté sa justesse technique. Josephau m’a fait également très forte impression. Il a montré énormément d’envie. Il a remporté la quasi-totalité de ses duels en sortant vite et en faisant aussi parler le physique.

Le coaching d’Omar Daf a été excellent. Il avait ciblé les forces sur lesquelles insister en 2ème mi-temps et a réussi à remobiliser les troupes avec un jeu plus posé, une patience et des choix justes.

5

Auteur: Alexis De Freitas

Spécialiste des jeunes du centre du FCSM (CFA aux U15), auteur à La Bande à Bonal et à Espoirs du Football, consultant Radio de Soyons Sport ⚽

Commentez