Krach boursier pour Ledus

La fin du feuilleton Ledus serait-elle en train de se préciser ? Nous avions, dès la reprise, fait part de nos doutes quant à la viabilité financière du nouveau propriétaire du FCSM, inquiet de l’écart entre le chiffre d’affaires, l’absence de bénéfices et la cotation boursière. Les interrogations quant à la nature de la société ont ressurgi au mois de juin, à la suite d’un rapport du cabinet GeoInvest, relayé par le Wall Street Journal, qui mettait en doute la fiabilité des rapports d’activité et relayait des soupçons de manipulation des cours. Ces accusations avaient déjà conduit la bourse de Hong Kong à suspendre la cotation de la société.

crashLedusNous avons assisté aujourd’hui au krach annoncé : Tech Pro, la maison mère de Ledus, a perdu 91% de sa valeur à la bourse de Hong Kong. Le krach a été déclenché par un nouveau rapport du Glaucus Research Group, cabinet d’experts basé en Californie, spécialisé dans la lutte contre la corruption et les arnaques financières.

Ce rapport ajoute de nouveaux éléments précis et détaillés en faveur de la thèse d’une manipulation des résultats financiers. La recommandation de Glaucus est sans appel : « nous pensons que Tech Pro est une fraude évidente, et que la valeur réelle de l’action est égale à zéro. » Le rapport fournit un certain nombre de documents, qui semblent attester de manipulations. Celles-ci portent sur le prix réel des acquisitions opérées par la société ces dernières années comme sur les bénéfices annoncés.

Le premier élément du dossier concerne la société Shanghai Fuchao, société de gestion immobilière, qui dégage le principal bénéfice de Tech Pro, à hauteur de 190 M de RMB (la monnaie chinoise) selon les rapports d’activité. Or, ce bénéfice serait totalement surestimé (à 99%) d’après Glaucus. De même le prix d’achat de Shanghai Fuchao est indiqué à 450 M, alors qu’il est en réalité de 4,5M de RMB seulement d’après les documents que fournit Glaucus. Les mêmes manipulations sur le prix d’achat et les bénéfices déclarés existeraient pour les chaînes de production de Led.

LedusFraud

La différence entre le rapport de Glaucus et les publications précédentes de GeoInvest et du Wall Street Journal tient au caractère détaillé et sourcé des accusations. Alors qu’il s’agissait auparavant de suspicions, le rapport fournit les documents commentés. A l’heure actuelle, il faut attendre de voir quelle seront les réactions du marché et de Tech Pro. La possibilité d’un coup spéculatif contre l’action n’est pas totalement à écarter, Glaucus étant spécialisé dans la vente à découvert et gagnant donc de l’argent sur la baisse des cours.

Reste que ce qui était pour nous le scénario noir – celui d’une acquisition du FCSM de façon à acquérir du crédit auprès des investisseurs pour poursuivre des montages douteux (à la manière de Mammadov à Lens) – se rapproche. Quel sera l’avenir de Ledus ? Une disparition à brève échéance n’est pas inenvisageable si les informations de Glaucus devaient se confirmer. La société a réagi au moyen d’un communiqué qui nie en bloc les accusations de Glaucus, mais sans apporter aucun élément factuel.

Quelles seront les conséquences pour le FCSM ? Le club a déjà passé la DNCG, il possède normalement la trésorerie pour tenir au moins une saison. A moins que la maison mère ne décide de se servir dans les caisses avant de disparaître dans la nature, il ne devrait pas y avoir de naufrage à très brève échéance. En revanche, la nécessité de reconstruire un projet autour d’un repreneur solide est plus que jamais d’actualité.

0

Auteur: Jon Bon Bonal

Converti de fraîche date, born again du Fc Sochaux, il écrit sur la tactique quand il ne déblatère pas en tribune nord.

Laissez nous un commentaire, un encouragement ou discutez: