Anciens du centre – Jérémias TANGO

Jérémias Tango, qui a réalisé toute sa formation au FCSM, débute sa deuxième saison avec Belfort, pensionnaire de National. Il nous retrace sa carrière, ses objectifs et projets, tout en évoquant ses années et son expérience à Sochaux.

7693Tout d’abord, peux-tu te présenter en retraçant ton parcours ?

Je suis né le 18 juin 1994, j’ai fait toute ma formation au FC Sochaux-Montbéliard, de U13 à stagiaire pro. Après, j’ai fait 6 mois au Football Club de Vaulx-en-Velin. Puis, j’ai signé à l’ASM Belfort où je vais enchaîner ma deuxième saison.

Pourquoi avoir choisi le poste de milieu de terrain ? Un modèle à ce poste ?

Mon poste de base est défenseur central, mais on m’a avancé d’un cran car je manquais un peu de taille. Mais, maintenant, ce n’est plus un souci ! Mon modèle a toujours été Thiago Silva.

Quels sont tes principales caractéristiques et les points sur lesquels tu cherches à progresser ?

Je suis bon dans les duels, au sol ou aériens, à l’aise techniquement, jeu court, jeu long et surtout un très gros compétiteur. Je cherche encore à progresser au niveau de ma VMA, puis au niveau placement. On a toujours à apprendre surtout pour mon jeune âge.

Est-ce que tu suis toujours l’actualité de ton club formateur ?

Oui, je suis toujours, j’ai encore des amis au FCSM.

Comment avais-tu été repéré par le FCSM ?

En jeune, je jouais au Football Club de Vaulx-en-Velin. C’est ici que le FCSM est venu me chercher, avec 3 joueurs de mon équipe, dont Lionel Zouma. Nous avons été retenu tous les deux après la détection.

Peux-tu nous parler de tes années au centre de formation du FCSM ?

Au centre de formation, je n’ai que de bons souvenirs. Il y avait une bonne ambiance, tout en sachant quand il fallait être sérieux. Les débuts ont été durs, loin de toute sa famille, quand on a 13 ans, ce n’est pas facile. Mais ça m’a aidé à être fort mentalement. Plus les années passaient, mieux je me sentais. J’ai réussi à obtenir mon diplôme donc ça a été un bon passage pour moi. Je n’ai pas de regrets.

Quels conseils donner aux jeunes actuels du centre pour atteindre le rêve de devenir professionnel ?

Les conseils que je pourrais leur donner sont de beaucoup travailler, de ne rien lâcher, de respecter son corps pour éviter un maximum de blessures et surtout ne pas croire être arrivé, car la route est très longue. Et puis de se remettre en question chaque jour.

Quels souvenirs au FCSM ?

Mon meilleur souvenir au FCSM, c’est quand nous avons été sacrés champions de France U17 face au PSG en finale . Nous avons gagné aux tirs au but. Mon pire moment a été notre élimination en Gambardella, sachant que c’était la dernière année que je pouvais jouer dans cette compétition.

Quel sentiment à ton départ du club et cette non-signature en pro ?

J’ai été déçu quand même, car c’était un objectif. Mais je savais le pourquoi, donc je suis vite passé à autre chose pour pouvoir avancer.

Des personnes du club en qui tu es reconnaissant ?

Oui bien sûr ! Je suis reconnaissant envers toutes les personnes du club : de la dame de ménage au directeur, car c’est un peu grâce à eux que je suis devenu ce que je suis aujourd’hui. Chaque personne du centre m’a apporté quelque chose, donc je les remercie pour tous ce qu’ils ont fait pour moi.

Quels sont les joueurs qui t’ont marqué lors de ton parcours à Sochaux ?

Il y a 2 joueurs qui m’ont marqué, c’est Ryad Boudebouz et Yven Moyo.

Que penses-tu du centre de formation Sochalien ?

Sincèrement, à ce niveau tout est bien, tout est réuni pour être un bon joueur et progresser comme il faut.

Que penses-tu du départ de Peugeot et de l’arrivée du groupe Ledus à la tête du FCSM ?

Je pense que c’est dommage, car il y avait un lien fort entre Peugeot et le FCSM. J’espère qu’il va se créer le même lien avec Ledus.

Ensuite, tu évolueras au Football Club de Vaulx En Velin. Quels souvenirs ?

Des mois très difficiles avec beaucoup de blessures, une période à oublier.

On te retrouve actuellement à Belfort. Comment ça se passe ?

Ça se passe bien, je me sens bien. Je vais tout faire pour faire une grosse saison. L’objectif du club sera de se maintenir en national. Mes objectifs seront d’avoir du temps de jeu, de faire de gros matchs et de viser plus haut par la suite.

Que te souhaiter pour la suite de ta carrière ?

Jouer en Ligue 1 et faire les plus grosses compétitions d’Europe.

Pour finir, un mot aux supporters Sochaliens ?

Les joueurs Sochaliens ont besoins de vous !

Toute La Bande à Bonal et moi-même remercions Jérémias Tango pour le temps qu’il nous a accordé et lui souhaitons une très bonne saison !

1

Auteur: Alexis De Freitas

Spécialiste des jeunes du centre du FCSM (CFA aux U15), auteur à La Bande à Bonal et à Espoirs du Football, consultant Radio de Soyons Sport ⚽

Commentez