Anciens du centre – Chérif FATY

Défenseur central, Chérif Faty a passé 3 ans au FCSM. Il vient de rejoindre Oissel, pensionnaire de CFA 2, pour un défi intéressant. Il nous retrace sa carrière, ses objectifs et projets, tout en évoquant ses années et son expérience à Sochaux.

45020_ori_cherif_fatyPeux-tu te présenter en retraçant ton parcours ?

J’ai commencé le foot à 5 ans : je ne pouvais faire que les entraînements, pas les matchs ! Puis j’ai joué en région toulousaine, toute mon enfance jusqu’à mon adolescence, et à l’âge de 18 ans j’ai signé à Sochaux. J’étais convoité par le TFC, mais j’ai préféré le projet du FCSM. Je suis resté 3 ans là-bas en catégorie CFA, avec quelques entraînements avec les professionnels. Comme je n’ai pas signé professionnel à Sochaux, je suis allé au Paris FC en National pendant 3 ans. Mon contrat s’est terminé et là je joue actuellement en CFA 2.

Pourquoi avoir choisi le poste de défenseur central ? Un modèle à ce poste ?

En catégorie jeune, j’étais plutôt attaquant, mais plus tard je me suis rendu compte que j’avais le gabarit et les qualités physiques d’un défenseur et j’ai changé de poste. Mes modèles ont été Carles Puyol du FC Barcelone, car c’était un guerrier sur le terrain et il n’abandonnait jamais et Javier Zanetti car c’était un joueur très régulier quel que soit le poste où l’entraîneur le mettait. Ca ne m’étonne pas qu’il ait pu jouer à un haut niveau jusqu’à 42 ans.

Quels sont tes principales caractéristiques et les points sur lesquels tu cherches à progresser ?

Mes points forts sont le jeu aérien du haut de mon 1m90. J’ai aussi une belle vitesse pour un défenseur central. Et puis, je suis un compétiteur, je déteste la défaite. Les points sur lesquels je dois progresser sont le placement tactique et un petit peu sur la relance. Mais, déjà, sur la relance, j’ai beaucoup progressé avec mon passage au FCSM.

Est-ce que tu suis toujours l’actualité de ton club formateur ?

Oui, je regarde souvent les matchs. J’ai encore des amis au FCSM comme Karl Toko Ekambi, Marcus Thuram, Jérôme Onguéné…

Comment avais-tu été repéré par le FCSM ?

Je jouais dans un club de la région toulousaine (Cugnaux) en moins de 19 ans, quand un recruteur du FCSM qui se nommait Gérard Batlles m’a repéré et a voulu me faire signer ici.

Peux-tu nous parler de tes années au centre de formation du FCSM ?

Je suis resté à Sochaux 3 ans et, franchement, ça a été mes plus belles années ! Au niveau sportif comme en dehors. Sur les points sportifs, j’ai beaucoup progressé et en dehors il y avait une vraie ambiance comme on dit.

Quels conseils donner aux jeunes actuels du centre pour atteindre le rêve de devenir professionnel ?

Qu’il ne faut jamais lâcher, toujours croire en vous et surtout avoir de la patience… ce que je n’ai pas forcément su faire : être patient, ne pas vouloir monter trop vite les échelons. Mieux vaut mieux avancer doucement mais sûrement. Et ne vous découragez pas si ça ne marche pas au FCSM, il se peut que vous réussissiez ailleurs.

Quels souvenirs au FCSM ?

Mes meilleurs moments c’est à chaque fois qu’on m’appelait pour aller m’entraîner avec les pros et le pire c’est quand on m’a annoncé que je ne signerai pas professionnel. J’ai beaucoup aimé travailler avec coach Éric Hély. Et puis jouer aux côtés d’Ivan Perišić et Ryad Boudebouz, ça aide à progresser ! Et je suis aussi content des supporters sochaliens. Quoi qu’il arrive, ils sont toujours derrière leur club que ce soit en jeunes ou en professionnels.

Pourquoi cette non-signature en professionnel ?

Franchement, je ne sais pas. Il faut voir avec les entraîneurs du club. J’ai été déçu, mais c’est une épreuve de la vie et ça ne sera pas la dernière. J’ai remonté mes manches et j’ai continué à travailler.

Des personnes du club en qui tu es reconnaissant ?

Éric Hely ! Il est un peu sévère, mais il aime ses joueurs. C’est un très bon coach ! Avec lui, on progresse au niveau sportif et humainement.

Quels sont les joueurs qui t’ont marqué lors de ton parcours à Sochaux ?

Les joueurs qui m’ont marqué : il y a eu Ryad Boudebouz, Marvin Martin, Ivan Perišić, Yven Moyo et le petit danseur Jérôme Roussillon !

Que penses-tu du centre de formation Sochalien ?

Il n’y a pas meilleur pour progresser. Je le conseille à tout jeune joueur convoité par le FCSM. Sochaux est l’un des meilleurs clubs formateurs en France, si ce n’est le meilleur.

Que penses-tu du départ de Peugeot et de l’arrivée du groupe Ledus à la tête du FCSM ?

Pour Sochaux, c’est une grande perte. Peugeot représente beaucoup pour la région. Quand on disait Sochaux, il y avait toujours Peugeot qui allait avec.

Après cette aventure au FCSM, tu évolueras au Paris FC. Quels souvenirs de ces années ?

De très bons souvenirs. J’avais bien commencé, mais j’ai eu de très grosses blessures et j’ai été éloigné des terrains pendant 1 an.

Cette saison, on a pu te suivre en CFA 2 avec Balma. Comment ça s’est passé ?

Franchement, on a fait une saison correcte car Balma n’a pas un grand budget, mais on a fait avec. Je suis satisfait car on a terminé avec la deuxième meilleure défense du championnat, donc c’est une petite victoire pour moi.

Dernièrement, on apprend ta signature à Oissel, club de CFA 2. Un mot sur la saison à venir ?

Le projet m’a directement intéressé, car c’est un club ambitieux qui veut jouer la montée dès cette saison. Mes objectifs personnels seront de faire une saison complète et d’essayer de faire monter le club. Et pourquoi pas me faire recruter par un club d’un ou deux niveaux supérieurs ?

Que te souhaiter pour la suite de ta carrière ?

De jouer à un ou des niveaux supérieurs. Et souhaiter que je ne prenne jamais la grosse tête, et ne pas oublier les personnes qui m’ont aidé à réussir.

Et pour finir, un mot aux supporters sochaliens ?

Continuez à supporter le FCSM ! Ce n’est pas un club qui a un budget énorme, mais avec le peu qu’ils ont ils font des saisons correctes. J’espère les revoir en Ligue 1 très bientôt.

Toute La Bande à Bonal et moi-même remercions Chérif Faty pour le temps qu’il nous a accordé et lui souhaitons une très bonne saison !

0

Auteur: Alexis De Freitas

Spécialiste des jeunes du centre du FCSM (CFA aux U15), auteur à La Bande à Bonal et à Espoirs du Football, consultant Radio de Soyons Sport ⚽

Commentez