Le lion est mort, vive le lion !

C’est entendu, le logo du FCSM (en tout cas provisoirement) gardera son lion, et les joueurs de l’agglomération doubiste resteront les Lionceaux. Sur suggestion du staff de la Bande à Bonal, Jean-Charles Amey pour être plus précis, je me suis demandé si ce symbole était si fréquent que cela dans le football européen. Quelques recherches plus tard, j’ai pu établir le tableau suivant :

tableau lion football

Comparativement à d’autres animaux, le nom « Lion » est finalement le plus utilisé. Plus que les aigles, les dragons et les tigres. Mais il est vrai que l’écrasante majorité des équipes arborent des surnoms n’ayant aucun rapport avec un quelconque bestiaire. Dans les équipes nationales en revanche, seul, avec un adjectif ou un COD, le substantif revient pour dix équipes : Afghanistan, Iraq, Singapour, Cameroun, Maroc, Sénégal, Cuba, Bulgarie, Angleterre et Luxembourg.

On notera aussi que bien peu d’équipes arborant le lion en ont réellement sur leur sol à l’état endémique. Le bestiaire footballistique, à l’instar du bestiaire de l’héraldique, est largement hors-sol et symbolique. Rien que pour les équipes françaises, on peut s’amuser à relever les noms d’animaux qui présentent une certaine logique géographique, comme les sangliers sedanais, les aiglons niçois, les merlus lorientais voire les dogues lillois, et ceux qui relèvent d’une approche bien plus surréaliste de la faune locale : crocodiles nîmois, chamois niortais et autres… lionceaux sochaliens.

Pour en revenir à notre bon vieux FCSM, le lien quasi-séculaire entre le sigle de Peugeot et le blason du FCSM est connu de tout le monde. Reste à savoir si les nouveaux propriétaires du club souhaitent, d’ici quelques temps, imprimer leur marque logotypée sur le club au-delà des maillots. Pour l’instant, la référence au lion franc-comtois sauve un peu la mise. Cependant, avec la fusion Franche-Comté et Bourgogne, dont les armoiries se parent certes de jaune et de bleu mais aussi de rouge et de blanc, et sans aucun animal, le lion et les lionceaux voient peut-être leurs jours comptés. Un scénario à la Hull City est-il possible ? Personne ne le souhaite, et surtout pas la Bande à Bonal !

0

Auteur: Hervé

Chaotique à temps partiel. Fréquente Bonal en 1981-82 puis en 2013-2014. Normandie depuis.

6 commentaires

  1. Salut , comme club qui possède un lion dans leur logo il y a :

    Admira ( d1 autrichienne )
    Burnley ( première ligue anglaise )
    SønderjyskE ( d1 danoise ) C’est un lion ou un dragon ?
    Dundee United ( d1 écossaise )
    Shrewsbury ( d4 anglaise )
    Leones Negros ( d1 méxicaine )
    U.N.A.M. ( d1 méxicaine )
    Hull City ( première league anglaise )
    Rangers ( d2 écossaise )
    Al-Ittihad ( d1 arabie saoudite )
    CS Marítimo ( d1 portugaise )
    fc copenhague ( d1 danoise )
    fc zurich ( d1 suisse )
    middlesbrough ( d2 anglaise )

    voila 🙂

    Répondre
    • Extra !

      Répondre
  2. En MLS, il y a aussi les lions d’Orlando City (avec une crinière très « solaire » sur le logo).

    Répondre
    • Yep, solaire et lumineuse ! 😉
      Mince, Orlando a pris 5 – 0 contre Toronto

      Répondre
      • Merci pour ces compléments. Il est vrai qu’on peut voir du lion dans les surnoms, les logos et les blasons. Au départ, je ne me suis focalisé que sur les sobriquets (d’où l’exclusion de Lyon, entre autres) mais avec toutes vos remarques pertinentes, on pourrait réécrire l’article de façon plus riche et plus complète. encore merci ! 🙂

  3. Oh ! Et celui du Frosinone Calcio, promu en série A !!! N’est-il pas superbe ?

    Répondre

Laissez nous un commentaire, un encouragement ou discutez:

%d blogueurs aiment cette page :