Bilan de l’effectif sochalien : les centraux

Grâce à notre partenaire Instat, nous disposons de données sur la Ligue 1, Ligue 2, le National et la Jupiler League belge. De quoi dresser un bilan statistique de l’effectif sochalien, en comparant les joueurs poste pour poste à leurs homologues de L2. Mais aussi explorer, pour le fun, les pistes de recrutement les plus prometteuses sur les différents championnats. Aujourd’hui, nous examinons les données disponibles pour le poste de défenseur central.

Postes : 

 

Je ne reprends pas l’explication déjà donnée de la méthode d’analyse en composantes principales. Je me contente de passer à l’interprétation des graphiques. Notons juste que la fiabilité de la méthode dépend (1) de la qualité des données, (2) de la pertinence des variables retenues (j’ai notamment décidé d’intégrer notamment les % d’actions réussies en plus du volume d’actions réussies par match, ce qui fait ressortir d’autres joueurs que le simple volume), (3) des variables disponibles (les données dont nous disposons ne prennent pas en compte des paramètres avancés comme la direction des passes, les interceptions, etc, ce qui changerait certainement la donne pour certains joueurs).

L’évaluation des sochaliens

Le graph s’interprète de la manière suivante : les joueurs intéressants se situent dans la partie haute. La lecture est rendue en revanche plus difficile par la corrélation négative entre passeurs (à gauche) et défenseurs de duels dans le cadran en haut à droite. La zone qui offre les meilleurs profils se situe dans le cadran en haut à droite, sur la zone qui va de Diallo / N’Dicka (profil de relanceur) à Filippi (profil de suractivité au duel) en passant par Konaté, Cissé, Seka (intermédiaires).

Du côté des sochaliens, il n’y a que des bonnes nouvelles. Onguéné est le seul à apparaître dans une cadran défavorable, mais il a été bien vendu à Stuttgart. Teikeu et Ogier sont positionnés dans la bonne zone, mais sans faire montre de performances exceptionnelles. Enfin, Konaté laisse apparaître un potentiel remarquable. Typiquement c’est un joueur qui n’apparaissait pas si haut si on ne prend en compte que le volume d’actions réussies, mais qui ressort par la qualité de ses actions. Autrement dit, il doit encore confirmer son potentiel, en démontrant qu’il est capable de maintenir un même niveau de qualité sur une plus grande masse d’actions disputées. Quoi qu’il en soit, le signal est présent. Et il serait absolument désastreux de le voir quitter le club sans signer un contrat pro, comme la rumeur insistante d’un départ au TFC le laisse à croire. 

Qui recruter à l’ACP ?

En ligue 2

En faisant déjà un travail similaire l’an dernier, je hurlais qu’il fallait recruter Cissé d’Ajaccio. Il confirme cette saison avec un niveau de performance remarquable… mais il a déjà été acheté à l’intersaison par l’Olympiakos, qui l’a laissé finir la saison à Ajaccio en prêt. Si Teikeu devait partir Belkalem (28 ans, Orléans) semble présenter un profil similaire, sans en attendre un immense gain de qualité. Mais ce sont les profils de Diallo (30 ans, Brest), suivi de N’Dicka (17 ans, 11 matchs joués à Auxerre) qui sortent du lot du côté des joueurs habiles à la relance. 

Quid de la L1 ?

L’intégration de la qualité des actions en supplément du volume fait ressortir de manière incroyable Thiago Silva, qui a moins d’actions défensives à effectuer que les défenseurs du bas de tableau, mais qui est d’une propreté hors-norme. Plus étonnant, ce sont les profils des Lillois Soumaoro (24 ans) et Basa (34 ans) qui se distinguent avec des profils complets. Si l’on veut des combatifs purs, Civelli, Hubocan ou Julien sont présents. Sur le cadran des relanceurs, ce sont Kimpembe, Dante et Marquinhos qui s’imposent.

Le national

Comme pour les latéraux, les stats du national présentent des profils assez homogènes. Sur l’aspect relance, Fahrasmane (24 ans, Les Herbiers) sort du lot, mais le paye sur la performance défensive très loin des standards du poste. Michel (23 ans, Avranche) est une alternative plus convaincante sur ce profil. Malaga (29 ans, Pau), Cabon (29 ans, Concarneau) ou Touré (23 ans, Dunkerque) paraissent relativement équilibrés. Du côté des combatifs, c’est le profil de Mango qui attire l’oeil (25 ans, Boulogne). 

Print Friendly, PDF & Email
1

Auteur: Jon Bon Bonal

Converti de fraîche date, born again du Fc Sochaux, il écrit sur la tactique quand il ne déblatère pas en tribune nord.

2 commentaires

  1. Bonjour, Je suis très agréablment surpris qu’on puisse faire ce genre d’analyses sur des ligues « mineures ». Ou plutôt, je me doute bien que n’importe quelle société dans la donnée peut le faire, mais la partie accessible au grand public est souvent limitée aux évènements les plus médiatiques. D’où mes questions :

    Comment Instat traque t elle une ligue comme le National (dont la couverture télévisuelle est famélique) ?

    Quelle est la nature de votre partenariat avec eux ? Est ce financièrement abordable pour un particulier d’avoir accès à des données de ligues « mineures » ?

    Répondre
    • Salut, c’est effectivement l’intérêt de s’amuser avec des données (qui restent basiques) de national ou L2, qui ne sont pas dans les packages publics habituels. Je te réponds sur twitter, ce sera peut-être plus facile d’échanger que via les comms.

      Répondre

Commentez