Le bilan de la saison sochalienne en U17

Les jeunes sochaliens emmenés par Mickaël Vallée, ont réussi une saison extraordinaire : premiers de leur championnat U17, meilleure attaque avec une différence de but de +50, ils ont atteint la demi-finale des play-offs nationaux, où ils ont été sortis par le PSG. Pour la Bande à Bonal, le coach Mickael Vallée et le capitaine Mathys Kuntz reviennent sur ce beau parcours, les leçons à en tirer et les objectifs pour la suite.

Le regard de Mickaël Vallée, entraîneur des U17

Alexis DE FREITAS : Quel bilan tirez-vous de la saison ? 

Mickaël VALLÉE : C’est forcément une saison satisfaisante. On a quand même fait un parcours quasiment sans faute jusqu’à la demi-finale. Si on nous avait dit qu’on aurait eu un tel parcours en début de saison, on aurait signé tout de suite. Le bilan est donc satisfaisant.

Il n’y a pas de secret, il y a de bons joueurs : une bonne génération avec des bonnes individualités. Puis, un collectif qui a vite pris, qui s’entend bien et surtout avec une mentalité de compétiteur. C’étaient de vrais compétiteurs ! Ils voulaient vraiment se fixer des objectifs et ont tout fait pour les réaliser. Le fait d’avoir des bons joueurs plus un collectif qui s’entend bien et un mental de compétition, ça fait la différence.

On est forcément déçu de se faire éliminer à la porte de la finale. C’est toujours compliqué ! Maintenant, il faut relativiser quand même parce que je pense que le Paris SG, voire l’AS Monaco étaient et sont meilleurs que nous, avec de meilleures individualités et un meilleur collectif. Donc, je pense qu’on est à notre place, même si on peut être déçu parce que c’est toujours compliqué de perdre en demi-finale. On est 3ème meilleur équipe de France et c’est logique.

Quelle est la recette de cette saison réussie ? 

Le fait d’être parti en Chine, pendant le stage de préparation, a favorisé et accéléré l’intégration des nouveaux joueurs. Et puis le fait d’avoir des 2001 de haut niveau à lancer la concurrence avec les 2000 : voilà pourquoi ça a fonctionné.

J’ai essayé de mettre en place un projet de jeu en adéquation avec les joueurs que j’avais cette année. Je me suis vite rendu compte qu’il y avait une forte capacité des joueurs à garder le ballon et avoir une maîtrise collective. Donc on s’est orienté sur un jeu en possession. Ensuite, on l’a travaillé au quotidien. C’était notre façon de faire : essayer de garder le ballon le plus longtemps possible et fatiguer l’adversaire jusqu’au moment où ils allaient craquer. C’est un projet de jeu que j’ai mis en place au bout de 15 jours !

Cette saison, la cohésion du groupe, le parcours sportif et le parcours humain sont les choses qui ont été importantes et c’est ce que je vais retenir.

Comment voyez-vous la suite ?

Personnellement, je n’ai pas vraiment de projet de carrière au club. L’année dernière, on m’a dit d’être en U19 et cette année c’était avec les U17. Je trouve qu’il y a des points communs et je me sens bien sur les deux catégories. Après, pour les U17, l’avantage c’est que j’ai vraiment un rôle éducatif plus avancé. Ce sont des joueurs qui arrivent au centre, alors que les U19 sont déjà un peu plus âgés et à la porte des professionnels. Il y a des avantages et inconvénients aux deux, mais franchement je n’ai pas de préférence ni plan de carrière à ce sujet.

Pour le moment, je ne connais pas encore mon avenir. J’étais programmé pour être avec les U17, mais avec l’organigramme qui n’est pas encore bouclé à 100% il est possible que ça change. Mais pour le moment je resterai sur les U17.

L’année prochaine, ils n’iront pas en Chine. Le stage, initialement prévu, est annulé. Pour le moment, aucun nouveau stage n’est prévu. On va reprendre le 30 juillet et on fera une préparation basique au centre de formation.

Le regard de Mathys Kuntz, défenseur central et capitaine

Alexis DE FREITAS : quel bilan fais-tu de ta saison ?

Mathys KUNTZ : Au début de saison, on s’était fixé l’objectif d’atteindre les playoffs. On a atteint cet objectif et une fois qualifié on s’est mis à rêver du titre de champion de France. Malheureusement, on est tombé sur une bonne équipe du PSG. Néanmoins, on a un bon groupe et je pense qu’on peut être fier de notre saison.

On prend du plaisir en jouant les uns avec les autres. Il y a eu peu de blessures cette saison et je pense qu’on méritait notre place en playoffs. On n’avait pas de secret. Cette saison, on jouait ensemble, on travaillait et on a atteint nos objectifs. La cohésion d’équipe et la qualité technique nous ont permis d’aller loin mais maintenant il faudra continuer à travailler toujours plus physiquement.

On a maîtrisé le match contre le Dijon FCO. Il nous a manqué un peu de réussite contre le PSG. On aurait pu mieux gérer les temps forts mais on n’a pas de regrets car on s’est battu jusqu’au bout et on a joué un match de haut niveau ! Les 4 demi-finalistes jouaient au foot. C’était 2 beaux matchs et on sait ce qu’on doit travailler pour revenir plus fort l’an prochain et remporter ces matchs.

On a parlé avec les 2001 après le match contre Paris et ils espèrent faire, au moins, le même parcours la saison prochaine ! Pour nous les 2000, on essaiera de gagner le maximum de matchs et on travaillera dur pour aller le plus loin possible en championnat U19 mais aussi en coupe Gambardella qui est une compétition à part.

Personnellement, j’ai eu la chance de beaucoup jouer même si j’aurais préféré éviter ma blessure au genou en décembre. Je suis fier d’avoir participé à autant de matchs.

Cette saison, tu as porté le brassard, est-ce que ça a une signification particulière pour toi ?

Je suis au club depuis tout jeune et je pense que les coachs le prennent en compte. Je suis un joueur comme un autre pour mes coéquipiers. Chaque joueur est important ! Le message que j’essaye de transmettre est que, si on est bon collectivement et patient, on peut réussir de belles choses sur le terrain. Après, au niveau de l’ambiance du groupe, c’est parfait, il n’y a rien à dire.

Est-ce que tu penses à l’équipe de France ?

Je n’ai pas été retenu à l’Euro U17, mais ça n’a pas été une déception. Je me doutais, un peu, que je n’allais pas être appelé après ma blessure contre la Russie. L’équipe de France, ce n’est pas ma priorité. Je ne me prends pas la tête, même si ça aurait été une belle aventure de participer à cette compétition.

Quels sont tes objectifs pour la suite ? 

Niveau scolaire, le troisième trimestre était compliqué mais maintenant que la saison est finie on va pouvoir se concentrer sur le bac ! Mes objectifs pour la saison prochaine seront de m’imposer en U19 en tant que titulaire indiscutable et essayer de gagner le plus de matchs possibles pour jouer le haut de tableau en championnat et aller le plus loin possible en Gambardella.

Photo Lionel VADAM pour L’Est Républicain

Retour sur le parcours en Championnat

21 victoires dont 10 à domicile (6-0 contre Aubervilliers, 2-1 contre Brétigny Foot CS, 2-0 contre le FC Mulhouse, 7-1 contre Troyes, 3-2 contre Auxerre, 3-1 contre Reims, 5-1 contre Amnéville CSO, 1-0 contre Epinal, 5-4 contre Torcy Val Maubuée, 5-2 contre Rethel SF) et 11 à l’extérieur : (1-5 au Rethel SF, 1-3 au RC Strasbourg, 0-2 à Reims, 0-3 à Amnéville CSO, 0-1 à Epinal, 0-5 à Torcy Val Maubuée, 1-3 à Nancy, 1-5 à Aubervilliers, 0-1 à Brétigny Foot CS, 1-6 au FC Mulhouse, 1-2 à Troyes ).

1 nul à l’extérieur (1-1 à Auxerre).

4 défaites dont 3 à domicile (0-1 contre Metz, 1-2 contre Strasbourg, 0-3 contre Nancy) et 1 à l’extérieur (3-1 à Metz).

Le classement

Sochaux termine 1er de ce championnat avec 64 points et un bilan de 21 victoires, 1 nul et 4 défaites. Les Sochaliens ont marqué 78 buts (40 à domicile et 38 à l’extérieur) et en ont encaissé 28 (18 à domicile et 10 à l’extérieur). La différence de buts est donc de +50. Sochaux possède la meilleure attaque et la 2ème meilleure défense.

Temps de jeu

A en juger les titularisations, on peut dresser le onze type de la saison, en 4-4-2, de la façon suivante :

A noter : certains joueurs ont moins joué en U17 pour cause de promotion U19

Lacroix (5 titularisations), Kuntz (4 titularisations), D’Ambrosio (1 titularisation, 1 but), Djassougue (1 titularisation), Lamboley (1 titularisation) et L’Heritier (1 titularisation)

Au classement des buteurs

Retour sur le parcours en Playoffs

1/4 de finale : Sochaux 3-1 Dijon FCO

XI : L’Heritier – Nsakala, Kuntz ©, Lacroix, Baquie – Lamboley, Agoume, Ndiaye, Lesueur – Bariki, D’Ambrosio

Buteurs : Gabin LAMBOLEY, Lucien AGOUME et Jordan D’AMBROSIO

1/2 finales : Paris Saint-Germain 5-1 Sochaux

XI : L’Heritier – Nsakala, Kuntz ©, Lacroix, Soumaré – Lamboley, Agoume, Ndiaye, Lesueur – Bariki, D’Ambrosio

Buteur : Mehdi BARIKI

Temps de jeu

Au classement des buteurs

Print Friendly, PDF & Email
4

Auteur: Alexis De Freitas

Spécialiste des jeunes du centre du FCSM (CFA aux U15), auteur à La Bande à Bonal et à Espoirs du Football, consultant Radio de Soyons Sport ⚽

Commentez