Le bilan sochalien 2016/17 de David Sandona !

Tout au long de l’année nos « spécialistes » avisés vous ont donné leur point de vue sur les matchs du FC Sochaux Montbéliard. La fin de saison ayant déjà sonné pour les sochaliens, c’est le moment de faire le bilan de cette saison sochalienne, ratée à bien des égards.

Après Alban Lepoivre, Rémi Farge et Philippe Dard pour Ma Ligue 2 c’est au tour de David Sandona de nous dresser son bilan de la saison sochalienne :

David SandonaDavid Sandona :
Journaliste à Tout le sport sur france3 et stade 2. Specialiste ski. Made in Franche-Comté.

La Bande à Bonal : Sochaux finit dans le ventre mou de la ligue 2, c’est une surprise ou au final c’est plutôt logique ?

David Sandona : La fatalité ! Quand on est observateur ou supporter du FC Sochaux, c’est un mot que l’on connaît bien ! Ce mauvais classement est forcément une déception vue la stature du FC Sochaux, vu le budget du club et ses infrastructures. Mais comment pouvait-il en être autrement avec un groupe moyen et une direction de club… qui se cherche ? Pas de surprise donc, mais une vraie déception. Et de l’inquiétude pour l’avenir, car dorénavant il est difficile d’attirer de jeunes prometteurs dans un club qui végète en ligue 2…

Un match, un fait marquant de la saison sochalienne ?

Le match de coupe face à Monaco a été sans conteste le tournant de la saison et selon moi le révélateur là aussi d’un groupe qui a confondu l’intérêt et l’amour d’un club avec ses intérêts particuliers. Ces joueurs ont montré quelques semaines avant ce match qu’ils savaient bien jouer au football. Et après Monaco, patatra ! Comme si le reste de la saison était moins important que de briller et bien jouer 90 minutes face au 1/2 finaliste de la ligue des champions…

Côté joueurs, les  satisfactions de la saison sochalienne ?

Sinon ça va vous ? Plus sérieusement, Faneva qui a sauvé le FC Sochaux plusieurs semaines grâce à ses réalisations.

Les déceptions ?

Vous avez du temps ? L’état d’esprit, c’est bien là la plus grande déception ! Des joueurs qui se cherchent sur le terrain et surtout en dehors. Des joueurs ont été écartés et c’est à cause de leur comportement, semble-t-il, anti-social. Malheureusement, ces joueurs moyens ne savent sûrement pas qu’ils gagnent 10 fois le salaire d’un salarié de l’usine juste derrière le Stade.

Le bilan de Coach Cartier ?

Beaucoup de footballeurs, mais pas tous bien évidement, sont des enfants gâtés, qui ne sont pas les plus gros travailleurs. En 19 ans de journalisme, je me suis rendu compte que les meilleurs étaient souvent ceux qui étaient exemplaires. Albert Cartier est un coach qui vit à 1000 % l’équipe et s’implique énormément.

Il a beaucoup demandé, sûrement un peu trop à des joueurs qui l’ont lâché, pour quelques uns. Et tout s’est écroulé pour qu’il ne reste plus à la fin qu’une longue agonie. C’est honteux vis à vis des spectateurs, des supporters et peut-être vis-à-vis d’eux mêmes. Mais je ne suis pas sûr qu’ils s’en rendent compte.

Un favori pour remplacer Cartier ?

Aucune idée !

L’avenir sportif de Sochaux, vous le voyez comment pour la saison prochaine ?

Si les choses ne changent pas et que l’actionnaire actuel ne change pas sa façon de faire et les gens qui l’entourent, on va tout droit vers une nouvelle saison catastrophe. Ou tout simplement, la continuité de cette longue agonie débutée un soir de mai 2014…

Print Friendly
1

Auteur: BonalBoy

Abonné depuis 1999 chez ce bon vieux Auguste. En tournée dans toute la France quand le vent le permet.

Commentez