Sochaux-Niort, l’avant match du ventre mou : épisode 1

Il reste 7 matchs pour finir la saison le mieux possible pour Sochaux qui ne joue plus rien. Dans ces conditions, difficile de trouver des sources de motivations pour remplir un Bonal qui risque de sonner creux ce soir. Alors messieurs quel votre avis avant ce Sochaux – Niort, des idées pour nous motiver et s’enflammer pour ce match ?

FCSMCNFC

Débutons par notre invité, un supporter des chamois :

Le 11 de NîmesLe petit chamois :

Angel Marcos a dit ‘il n’y a pas de grand club sans grands supporters’ alors on a décidé d’être grands.

Salut le petit chamois, avant le match aller tu nous disais que vous visiez au moins la première partie de tableau voir mieux, donc pour toi ce n’est pas une surprise de retrouver Niort à ce niveau ?

Absolument, les esprits chagrins et notre début difficile n’ont pas aidé les pessimistes, et notre coach, à nous voir « lutter pour le maintien » mais notre effectif valait mieux que ça. Dont actes.

Qu’est-ce que tu penses de la situation sportive du FC Sochaux ? C’était prévisible pour toi ?

Malheureusement, un peu, oui. Ce n’est jamais souhaitable, ni quelque chose dont on peut se réjouir, même en tant que concurrent, mais ce genre de situation sent toujours un peu le quitte ou double : un investisseur arrive et joue ses cartes. C’est presque toujours sur un temps plutôt court. Surtout en Ligue 2.

Du coup, soit c’est l’embellie et les gens se félicitent de ce nouveau souffle, soit c’est l’échec (ou dans votre cas, le demi-échec car vous n’êtes pas non plus en National) et cela sent rapidement le cramé, avec un départ potentiel de l’investisseur, une situation floue, et un vrai danger pour la pérennité du club.

Tu étais plutôt septique sur le coach Renaud, finalement tu es convaincu, c’est l’homme de la situation pour les chamois ?

J’étais surtout sceptique sur son approche de l’ambition et ses réactions face à notre début de championnat mais aujourd’hui, son apport est indéniable et c’est surtout sa capacité à travailler avec les autres composantes du club (manager, staff) qui a fait la différence. Docteur Renaud, un peu perdu, un peu mou, a laissé sa place à un Mister Denis plus roublard, mentalement costaud, plus intelligent et du coup, plus en phase de pouvoir faire réussir le club.

Et puisque notre coach est un « formateur », je pense qu’il convient maintenant de le laisser travailler sur le moyen terme mais en s’assurant bien de ne pas voir ressurgir Docteur Renaud 😉

Depuis notre retour en ligue 2, vous en êtes à deux victoires 3 à 2 à Bonal, vous venez pour la passe de 3 ?

Alors là, aucun doute : pour la simple et bonne raison que c’est presque une condition sine qua none quant à la poursuite du rêve fou d’accrocher le podium. On doit venir chez vous pour les trois points. Aux joueurs de montrer qu’ils ont (très) faim.

Tu avais passé un petit message à Florian Martin au match aller. Après une sale blessure aujourd’hui il vit une situation difficile au club tantôt titulaire tantôt remplaçant, c’est un gâchis ou la marche était trop haute en signant à Sochaux ?

Flo est un joueur attachant qui a besoin de jouer. Arrivé chez nous, il est resté assez longtemps dans ce demi-statut de titulaire-remplaçant et ne parvenait pas à s’exprimer de la sorte. Pour voir le vrai Martin, il faut lui donner de la confiance et du temps de jeu. Alors c’est un gâchis, indubitablement, car si Flo n’a pas forcement la vitesse de percussion d’un ailier « mobylette », il a la précision d’un Beckham dans les pieds. Plus que précieux, croyez-moi. Tant mieux pour nous s’il ne joue pas.

Pour finir un petit prono pour vendredi ?

Honnêtement, l’équipe ne joue pas bien en ce moment mais gagne… J’ai un peu peur d’une fin de série si on n’élève pas notre niveau de jeu. Nous en sommes capables. Ce sera 1-2, à condition qu’on joue le match comme on le doit.

 

Son prono :  Sochaux 1 – 2 Niort

 

Philippe DardPhilippe Dard :
Journaliste pour le site Maligue2, seul site 100% Ligue 2

Autant la défaite sochalienne à la Meinau était évidente à pronostiquer, autant la réception de Niort ce soir est plus difficilement lisible. Comment vont réagir les joueurs du FCSM ? Je n’en ai pas la moindre idée. Il n’y a tellement plus rien à jouer, que reste-il pour s’enthousiasmer ? Même le coach Albert Cartier a pris le parti de nous lister en conférence de presse d’après-match des stats inutiles pour justifier des mièvres prestations… Le discours profond a disparu, peu après les illusions de l’année 2016. Certes, des choix forts sont faits, mais ils sont tout autant complexes à interpréter. Ramaré et Gibaud sur le côté, des jeunes dans le onze type… on prépare l’après au FCSM ? Mais l’après quoi ? Les meilleurs éléments ne seront plus là, et il faudra repartir avec les joueurs arrivés cette année ou durant le mercato hivernal. Plus les jeunes. Mais bon, les jeunes, ce n’est pas ce qui vous fait monter en Ligue 1…
Lorsque l’équipe première ne tourne plus très rond, le supporter a souvent tendance à trouver refuge dans sa jeunesse, sa formation, la racine de son club. A Sochaux, les excellents résultats du centre peuvent le justifier. Il ne faut pas en revanche voir cela comme une porte de secours pour l’an prochain, afin de monter une équipe ambitieuse et talentueuse. En Ligue 2, deux-trois jeunes qui assurent plusieurs mois d’affilée, se mettent tout de suite au diapason physique, à l’exigence tactique, à une nouvelle vie aussi, c’est déjà beaucoup dans une équipe. A condition qu’ils soient parfaitement encadrés sur et hors du terrain, que les fondations du club soient solides, que le projet leur donne envie de rester au moins une année. On en est là en Ligue 2, il ne faut pas se voiler la face…
A Niort, justement, la jeunesse est radieuse. Le match de ce soir est finalement plein d’ironie : une équipe qui a démarré en catastrophe et qui s’est redressée, autour d’un entraîneur qui posait question et a su s’adapter à son groupe. Un club qui communique peu sur sa pré et post formation mais qui lance chaque année des jeunes qui s’affirment immédiatement en Ligue 2. Et sont revendus à bon prix. Un adversaire qui compte déjà 46 points mais qui en est presque déçu et souhaite toujours voir plus haut. M.Li serait bien avisé de prendre quelques heures pour discuter avec ses homologues niortais demain soir. Avant de rêver de Ligue 1, il y a certaines choses intéressantes à apprendre en Ligue 2…
Son prono :  Sochaux 1 – 2 Niort

 

Rémi FargeRemi Farge :
Journaliste Sport365 – ex Parisien d’adoption – Sochalien de coeur

Je vous assure qu’il faut plus d’imagination pour trouver quoi dire sur Sochaux d’ici la fin de saison que pour trouver des idées de papiers à Noël pour alimenter le site internet… C’est terrible cette fin de saison sans saveur qu’on vit, comme il y a deux ans, quand nous avions fini en roue libre avec Echouafni après avoir caressé quelques semaines le rêve d’une remontée immédiate en Ligue 1. Et qu’avions nous fait l’été suivant ? Nous l’avions gardé ! En dépit d’une dynamique catastrophique et de premières cassures dans le groupe.

C’est drôle les similitudes qui peuvent exister entre la fin de l’ère Echouafni et celle possible de Cartier.  Alors l’entraîneur sochalien n’est pas le seul responsable des maux du moment. Les joueurs sont aussi décevants sur le terrain. Mais au-delà de ses choix tactiques, ce sont ses choix humains, ses résultats, sa communication, son image qui patinent. Tout va en sens contraire depuis janvier. Le derby l’a cruellement confirmé.

Et pourtant M.Li pourrait le sauver. Quoiqu’après avoir assisté à la défaite à la Meinau, il n’apprécierait sans doute pas de voir Sochaux tomber à domicile contre Niort. C’est donc ça l’enjeu des derniers matchs de cette piètre saison. Relancer la dynamique pour sauver Cartier ou le faire tomber. Ou, pire, couler avec lui. Comme l’ont déjà fait pas mal de supporters, enthousiastes à souhait pendant six mois, et révulsés par la tournure que prend cette saison. Eux avaient pourtant l’ambition de réveiller l’antiquité. Quel dommage…

Son prono :  Sochaux 1 – 1 Niort

 

David SandonaDavid Sandona :
Journaliste à Tout le sport sur france3 et stade 2. Specialiste ski. Made in Franche-Comté.

Comment vous dire ? Cette saison est une lente agonie encore une fois ! Mais qu’est ce qui ne tourne pas rond à Sochaux ? Le ballon oui sûrement, mais aussi un état d’esprit indolent qui a de quoi rendre dingue les fans des jaunes et bleus. Face à Strasbourg la première période a été à l’image de la saison. De la timidité, du touche ballon inefficace et un arbitrage à notre défaveur ! Il est sur le papier impossible que le club descende en national mais jusqu’où allons nous descendre ?
Nous sommes tous à nous poser la question : pourquoi ? Les joueurs sont bien payés, la structure du club est confortable et le coach à de la bouteille. Pourquoi ce match face à Monaco a-t-il tout changé ?
Face à Niort il y a une nouvelle fois danger. Les chamois nous ont corrigé à l’aller 2 à 0 et ce vendredi, ils viennent à Bonal sans pression. Imaginez que le FCSM a remporté seulement 10 matchs en 31 rencontres. C’est peu ! D’ailleurs, est ce pour cela que l’actionnaire chinois lorgne vers l’Espagne ? Un journal espagnol déclare que Ledus est sur le point d acheter un club de 4eme division ! Comme on dit chez nous il ne faut pas mettre ses œufs dans le même panier mais Mr Li est imprévisible, dangereux pour notre club et une fois qu il n’y aura plus un sous en caisse il repartira avec un grand sourire. Rien ne va plus à Sochaux alors messieurs ce soir relevez la tête il y a urgence avant que les derniers supporteurs ne vous tournent le dos !
Son prono :  Sochaux 1 – 0 Niort

 

Alban LepoivreAlban Lepoivre :
Journaliste à Europe 1 où il commente la ligue 2 à chaque journée de championnat.

Pas de surprise lundi dernier : Sochaux a fait les frais de la dynamique du RC Strasbourg à la lutte pour le podium et la montée. Nous avons d’ailleurs pu observer la différence entre une équipe en confiance et une autre qui glisse doucement vers les vacances. Strasbourg n’a pas été ultra dominant, n’a pas monopolisé le ballon. Mais a su bien l’utiliser. Notamment sur le premier but sur corner qui m’a rappelé une brève discussion que j’avais pu avoir avec Cédric Daury il y a quelques temps et qui disait que les coups de pieds arrêtés sont révélateurs de l’état d’esprit d’une équipe. Nous en avons eu l’illustration.

Au final que dire avant ce match contre Niort ? Sochaux n’a pris que 8 points lors des dix derniers matches. Trajectoire opposée avec Niort qui avait totalement raté son début de saison et qui va mieux aujourd’hui.

Au final, on regarde plutôt vers l’avenir coté sochalien. Savoir si le club va obtenir ses millions pour son litige avec les hautes instances de notre football ? Et d’un coté plus terre-à-terre pour les supporters : quid de l’avenir des joueurs et du staff, en particulier Albert Cartier ? J’ai la sensation que la question ne divise pas beaucoup et qu’un départ est souhaité. Logique car les résultats ne sont pas forcément au rendez-vous. De l’extérieur j’ai effectivement cette sensation que quelque chose n’a pas pris avec ce groupe.

Concrètement, c’est vrai que ça sent la fin de l’aventure. Mais pour qui à l’avenir ? Tout est flou et j’attends vraiment une prise de position rapide de la part du propriétaire pour savoir dans quel direction il souhaite aller. Lui qui rappelait récemment que son objectif était de placer Sochaux en Ligue 1 dans une optique de mise en valeur de sa marque. On attend donc les actes. Mais j’ai comme l’impression de radoter désormais…

Son prono :  Sochaux 1 – 1 Niort

 

Plus grand chose à attendre de ce match ni des autres d’ailleurs à part que nos joueurs honorent nos couleurs jusqu’au bout. Verdict ce soir 22H00.

0

Auteur: BonalBoy

Abonné depuis 1999 chez ce bon vieux Auguste. En tournée dans toute la France quand le vent le permet.

Commentez