Strasbourg – Sochaux, match retour du « derby » de l’Est !

Qui aurait cru en début de saison que ce Strasbourg – Sochaux serait plus important pour les alsaciens que pour les Franc-Comtois ? Pas grand monde et pourtant c’est bien les Strasbourgeois qui sont favoris et jouent encore la montée, alors que nos sochaliens traînent leur misère et ne jouent déjà plus rien.

Alors messieurs votre avis avant ce match :

FCSMRCSA

 

Débutons par notre invité, supporter Strasbourgeois :

AthorstubAthor : Équipier multitâche sur : fiches matchs et joueurs, équipe II et plein d’autres trucs. Supporter intégriste du Racing Club de Strasbourg

Salut athor, depuis le match aller beaucoup de choses ont changé pour vous, car nous malgré une belle embellie fin 2016, nous sommes rentrés dans le rang du ventre mou. Du coup vous abordez ce match en tant que favori. A ton avis cela met une pression supplémentaire sur le groupe ?

Si on écoute les discours des joueurs et des dirigeants, on jouera la fin de saison sans pression, car l’objectif officiel, et logique pour un promu, à savoir le maintien a été assuré. Depuis peu, l’ambition d’accrocher une place sur le podium est de moins en moins taboue, même Thierry Laurey, d’ordinaire très réservé sur cette question, a laissé entendre qu’on jouerait désormais le coup à fond. Mais il n’y a clairement pas de pression du résultat, le club peut tout à fait rester une année de plus en L2, c’est d’ailleurs ce qui était prévu dans le plan de marche.

En revanche, là où une pression peut se créer, c’est au niveau de l’environnement, et notamment du public, de plus en plus nombreux, avec des gens qui ont commencé, ou recommencé, à suivre le RCS, et qui maintenant se montrent exigeants, faisant fi de l’histoire récente chaotique du club. Pour eux, il est désormais inconcevable que le club reste en L2. On a d’ailleurs encore récemment entendu des gens siffler l’équipe à la Meinau, alors qu’on réalise une excellente saison.  Il faudra donc voir comment le groupe est capable de gérer cela, sachant que si les résultats suivent, l’engouement peut être extraordinaire.

Contre Sochaux, c’est donc dans cet état d’esprit qu’on abordera le match, sachant que vous allez également jouer sans aucune pression, puisque Sochaux n’a absolument plus rien à jouer. On est donc effectivement favori, mais je crains toujours la volonté de certains de vos joueurs de vouloir profiter de la médiatisation du match pour chercher à se montrer.

En parlant de groupe, qu’est-ce qui arrive à notre Vincent Nogueira, on dirait que depuis quelques semaines il n’arrive qu’en 2ème choix ? Véritable coup de mou ou choix tactique du coach ?

J’ai vraiment été séduit par Nogueira durant la préparation estivale et les matchs amicaux, et il a suscité de grandes attentes par rapport à son CV. Après des débuts plutôt corrects, il a progressivement aligné des prestations très ternes,  pesant de moins en moins dans le jeu, alors qu’il était censé être un élément clé. Il a également été victime de l’émergence de Dimitri Liénard, un autre ancien Sochalien, qui s’est reconverti au poste de milieu relayeur, alors qu’on n’attendait pas grand-chose de lui cette saison (sa prolongation de contrat avait même été une surprise pour beaucoup). Résultat, Nogueira est aujourd’hui effectivement un second choix, parfois sur le banc, parfois hors du groupe. Il a même joué avec l’équipe réserve le week-end dernier à Forbach. Il y a quelques semaines, Thierry Laurey expliquait la situation par le fait que le joueur avait connu une préparation tronquée, puisqu’il avait débuté la saison avec Philadelphie en janvier 2016, puis ré-enchaîné avec une préparation foncière durant l’été. Il subirait donc un contrecoup physique.

Pour cette saison, il y a donc peu de chances de le revoir dans le 11 de manière durable, mais on fonde beaucoup d’espoirs sur lui pour la saison prochaine.

Voilà en parlant de choix tactique en 2017 on arrête plus Baptiste Guillaume. Associé à Boutaib vous avez tout simplement la doublette la plus performante de ligue 2. Mais j’ai l’impression que le danger peut venir de partout et surtout à n’importe quel moment non ?

Thierry Laurey a bâti son effectif avec des idées bien arrêtées sur le plan tactique. Etant un adepte du 4-4-2 en losange, il a notamment beaucoup misé sur des attaquants plutôt physiques, capables de peser sur une défense, mais également d’évoluer sur la largeur, pour compenser l’absence de milieux offensifs excentrés. C’est d’ailleurs tout à fait ce qui caractérise le jeu de Guillaume. Il a eu beaucoup de mal en début de saison, par manque de confiance suite à son année très difficile à Lille (beaucoup de gens à Strasbourg ne l’ont pas épargné non plus), mais il a toujours eu la confiance du coach. Aujourd’hui, non seulement il marque, mais c’est lui qui apporte de la profondeur au jeu et qui crée les espaces devant pour ses coéquipiers.

Quant à Boutaïb, il a en fait été replacé au poste de numéro 10 (la pointe haute du losange) depuis plusieurs semaines. Initialement, ce poste était destiné à Vincent Gragnic, recruté l’été dernier, mais il a beaucoup déçu lors de ses apparitions et n’a jamais su véritablement s’imposer dans le groupe. Dans ce rôle, Boutaïb semble plutôt s’épanouir, lui qui a toujours eu beaucoup d’activité sur le terrain, il peut désormais naviguer entre le milieu de terrain (et parfois même assez bas quand il s’agit de défendre, il avait par exemple étouffé Bostock contre Lens à la Meinau) et l’attaque, avec les deux attaquants devant lui qui s’écartent.

En plus de ces deux joueurs, il y a encore Stéphane Bahoken et Jérémy Blayac qui se partagent la dernière place du trident. Ce dernier revient en forme après une première moitié de saison gâchée par une blessure et est un redoutable finisseur, vous en savez quelque chose. Et quand tu dis que le danger vient de partout, il y a également le milieu de terrain qui, conformément à la volonté de jouer de Laurey, n’hésite pas à se projeter. Je parlais de Liénard, mais il y a également Gonçalves qui a une grosse activité au poste de relayeur droit, notamment sur les centres. Et même Jérémy Grimm, qui est pourtant un 6, est capable de roder autour de la surface adverse, et de lâcher des pralines à 20-25 mètres.

En résumé, on a effectivement une équipe offensive, joueuse, comme l’indique notre nombre de buts marqués. Mais a contrario, notre défense n’est pas très rassurante, notamment sur les côtés, et personne ne s’est réellement imposé dans l’axe à côté d’Ernest Seka. Même dans les buts, la hiérarchie entre Oukidja et Bonnefoi n’est plus aussi claire.

Au match aller, tu nous avais dit être un peu sceptique sur l’arrivée de coach Laurey mais qu’au final il avait l’air de gérer parfaitement cette année de transition. Au final, il gère cette saison de main de maître et tu le sens capable de nous refaire le coup réalisé avec le Gazelec, faire monter le club en ligue 1 après seulement une saison de ligue 2 ?

Comme je l’exposais juste avant, Laurey a transformé une équipe frileuse et défensive (la saison dernière) en une équipe joueuse et très agréable à voir. Les doutes qu’on a eu à son arrivée ont ainsi été levé, puisqu’on pensait qu’il était un de ces coachs « tradition DTN », chiants à voir jouer et pour qui seul le résultat compte, peu importe la manière.

Au final, on ne s’ennuie jamais au stade, et on se retrouve à jouer la montée en L1. En plus, on ressent vraiment son travail du quotidien, non seulement sur le collectif, mais aussi sur la progression individuelle de certains joueurs, à l’image de Bahoken et Liénard. Son expérience de double montée avec le Gazélec est probablement très utile pour gérer la situation en ce moment, on le sent, du moins dans ses conférences de presse, très prudent, n’hésitant pas à jouer de l’extincteur lorsque ses joueurs ou les journalistes commencent à s’enflammer.

Il est sans doute encore trop tôt pour envisager son avenir après juin 2018, l’échéance de son contrat, mais aujourd’hui, à l’instant T, c’est the right man in the right place.

Lundi soir, nous serons bien moins nombreux que vous à Bonal, mais nous serons bien présent pour ce « derby » de l’Est. Les années de purgatoires suscitent une énorme envie du public strasbourgeois, il faut s’attendre à vivre l’enfer pendant 90 minutes ?

La programmation du match au lundi soir ne doit pas vraiment vous inciter à vous déplacer en plus. Ce Racing-Sochaux est évidemment très attendu pour le public strasbourgeois, car la notion de « derby » s’ajoute à l’excitation générale liée à la fin de saison et la possible montée. D’ailleurs, on sera près d’un millier à Reims samedi prochain. Même si plus haut, je parlais d’un nouveau public plus exigeant, il y a tout de même plusieurs milliers de supporters qui ont connu les galères, avec Jafar Hilali, le CFA2, Sitterlé, le repêchage in extremis en National. Tout ceci réuni, avec la perspective de la L1, division qu’on a quitté en 2008, ça donne une immense envie et une motivation énorme. La tribune ouest, où se situe désormais le kop, peut vraiment produire une ambiance énorme. La réception de Sochaux étant le début de la dernière ligne droite de la saison, avec une affluence qui flirtera logiquement avec les 20 000 spectateurs, il risque effectivement d’avoir de l’animation en tribunes.

Son prono : Strasbourg 3 – 0 Sochaux, buts de Guillaume, Gonçalves et Aholou

Philippe DardPhilippe Dard :
Journaliste pour le site Maligue2, seul site 100% Ligue 2

Le déplacement à Strasbourg serait-il le dernier match à enjeu pour le FC Sochaux Montbéliard en cette fin de saison ? Pourquoi pas, en tout cas l’engouement des fidèles supporters sochaliens tend à le montrer. Même si, sur ce terrain là aussi, il sera extrêmement difficile de rivaliser avec une Meinau gonflée à bloc !

Comment l’avant-dernière équipe de Ligue 2 depuis la trêve va-t-elle offrir un peu de bonheur à ses supporters, sur le terrain de la meilleure attaque de Ligue 2 et la meilleure équipe à domicile cette saison ? Je n’en ai pas la moindre idée. A vrai dire, je ne peux même pas l’imaginer. Strasbourg va logiquement prendre le dessus, remonter sur le podium de Ligue 2, marquer deux ou trois buts. Certes, Sochaux fera de son mieux, élèvera son niveau comme au stade Félix Bollaert il y a peu, mais ce ne sera pas suffisant.

Loin de moi l’idée d’enterrer vivant le FCSM, mais je ne vois pas d’autre issue possible. A moins d’un remarquable plantage des strasbourgeois, d’une frousse incroyable au moment d’entrer sur la pelouse, d’une épidémie de gastro-entérite. Je suis aussi serein pour le RCSA que le supporter parisien à la 84ème minute du match retour Barca-PSG. Après, le football…

Dernier mot pour conclure : le FC Sochaux Montbéliard a sauvé sportivement sa place en Ligue 2 sans trembler une seule fois durant cette saison. Il faut le dire, le rappeler, le souligner. Ce n’était pas si évident au mois d’août. La très bonne première partie de saison laisse un goût très amer à cette année 2017, mais au vu des soubresauts internes, vivre une saison sportive plutôt sereine est déjà un moindre mal. C’est peu, certes. Mais, si l’on jette un oeil dans le rétro, ce n’est déjà pas si mal.

 

Son prono : Strasbourg 3 – 0 Sochaux

Rémi FargeRemi Farge :
Journaliste Sport365 – ex Parisien d’adoption – Sochalien de coeur

Un pseudo derby pour sauver la fin de saison ? Même pas. Il s’agit juste de faire preuve d’un peu d’orgueil, d’un peu de fierté, pour s’éviter deux derniers mois de compétition très pénibles. En fait, c’est surtout Albert Cartier qui pourrait être jugé sur ce match à Strasbourg. En écartant Gibaud et Ramaré pour de bon, il a pris des risques. Le risque de fragmenter son groupe. Et si Sochaux venait à perdre ce lundi soir, on ne manquera pas de mettre en lumière ces mises à l’écart douteuses.

Mais au fond, qu’importe. La saison de Sochaux est fichue. Un beau gâchis. Et puis ce derby contre Strasbourg en est-il vraiment un ? Dans les années 2000, quand les deux équipes s’affrontaient en Ligue 1, on n’en faisait pas des caisses autour de ce match. Le véritable rival de Sochaux serait plutôt Nancy, et le véritable rival de Strasbourg serait plutôt Metz.

Reste à juger la jeunesse dans un match avec une ambiance sûrement énorme et face à un adversaire mort de faim car contraint de gagner dans la course à la montée. Daham, Robinet, Thuram, Pendant… Ca fait du monde dans le groupe. Et il serait temps pour eux aussi de semer les graines d’un espoir qui tarde à s’enraciner. Avant de débuter une quatrième saison de suite en L2, un record hélas, le timing serait bon…

Son prono : Strasbourg 2 – 0 Sochaux

David SandonaDavid Sandona :
Journaliste à Tout le sport sur france3 et stade 2. Specialiste ski. Made in Franche-Comté.

C’est Cholie l’Alsace (imaginez le avec l’accent alsacien). En effet, c’est une belle région et le stade de la Meinau même si il est vieillissant est une cocote minute de ligue 2. On parle souvent des supporteurs de Lens mais les alsaciens ne sont pas mal non plus avec plus de 10 000 personnes pour encourager le Racing. Une équipe Strasbourgeoise qui carbure en plus ces dernières semaines. Bref vous l’aurez compris ce déplacement ne s’annonce pas simple sur le papier.

Pourtant, la trêve internationale a peut-être coupé les jambes des joueurs de Laurey ? Espérons le, car le FC Sochaux n’est pas dans sa meilleure période, on le sait tous. Depuis le match face à Monaco c’est le trou noir. Plus grand chose sur le terrain et pas grand chose non plus au classement pour les franc-comtois. Des bruits se font entendre déjà dans les travées de Bonal. Est-ce qu’ Albert Cartier sera toujours là ? Mr Li va-t-il enfin acheter de bons et grands joueurs (elle vous a fait rire celle là j’espère ?)

On a c’est vrai qu’une envie, que la saison s’achève. Alors qu’importe le résultat face aux alsaciens, cela aura au moins le mérite de nous rapprocher un peu plus de la 38° journée !

Son prono : Strasbourg 2 – 0 Sochaux

Alban LepoivreAlban Lepoivre :
Journaliste à Europe 1 où il commente la ligue 2 à chaque journée de championnat.

Je vais être direct : sauf un incident de match comme un carton rouge par exemple, j’ai du mal à voir Sochaux rivaliser lundi soir à Strasbourg. La victoire face à Nîmes a permis aux Sochalien de s’assurer d’une fin de saison tranquille sans regarder le bas de tableau. Même si on en était loin au final, ça peut aller très vite comme on le sait.

Évidemment il y a le sentiment de domination « régionale ». Une forme de derby de l’est pour ces deux équipes. Mais le Racing engagé dans la course à la montée et que j’ai pu voir jouer plusieurs fois cette saison semble avoir enclenché le mode « sprint » pour cette fin de saison. En témoigne les deux derniers succès à Auxerre mais surtout la démonstration à La Meineau contre Brest.

Poussé par son superbe public, je n’imagine pas le Racing se louper contre une équipe qui ne joue plus rien. Les joueurs ne le diront pas publiquement, mais en « off » ou après leur carrière, certains admettent bien que lors de fins de saison sans véritable enjeu la tête est ailleurs. Ajoutez à cela l’absence de Teikeu qui sera forcément préjudiciable j’imagine donc un succès des Strasbourgeois.

Son prono : Strasbourg 2 – 0 Sochaux

Pour cette fin de saison, on attend plus rien de cette équipe à part qu’elle représente avec honneur les couleurs du FCSM. Un match contre Strasbourg, c’est toujours particulier pour les supporters, surtout après la déconvenue du match aller à domicile. Donc pour le public, s’il y a bien un match à gagner en cette fin de saison c’est celui-là mais est-ce que les joueurs ont encore envie de faire plaisir et les moyens de le faire, ça c’est une autre histoire.

Réponse lundi soir vers 23H00 avec peut-être une bonne surprise au bout pour les supporters présents à la meinau ! Allez Sochaux !

2

Auteur: BonalBoy

Abonné depuis 1999 chez ce bon vieux Auguste. En tournée dans toute la France quand le vent le permet.

Commentez