L’effectif sochalien : la défense

Après la série sur les performances individuelles au cours de la saison, nous vous proposons une nouvelle revue d’effectif à partir des données Instat. Poste par poste, nous allons regarder où se placent les joueurs sochaliens par rapport au niveau global de la L2.

Nous commençons avec la défense, un secteur dans lequel les titulaires de début de saison ont fini écartés, à tort ou à raison, nous le verrons et où le bricolage a été permanent.

Les défenseurs centraux

Sochaux a utilisé 5 défenseurs centraux au cours de la saison, passant de la charnière Vivian-Mignot sous l’ère Echouafni à Teikeu et Onguéné. Avec Gibaud en 3e homme, dépannant en défense centrale ou sur les côtés en fonction des blessures et des suspensions. Le fait que Gibaud soit codé dans la base de données comme un latéral fait qu’il n’apparaît pas dans l’analyse des centraux.

On peut commencer avec un premier outil, en testant statistique par statistique le rendement de nos joueurs comparés à l’ensemble des joueurs de L2 ayant joué au moins 1000 minutes au même poste. Les « boîtes à moustache » – c’est le nom de cette visualisation – représentent les différents quartiles et la médiane. En bref, au-dessus du trait en gras au milieu de la boîte, se trouvent la meilleure moitié des joueurs de L2 sur la stat concernée. Au-dessus de la boîte, vous êtes dans le premier quart. Au-dessus du trait du haut, vous avez les valeurs exceptionnelles.

J’ai indiqué à chaque fois le top 3 pour la stat. Ici les boîtes sont calées sur Onguéné (trait rouge), les autres défenseurs centraux sochaliens apparaissent en bleu. Pour ceux qui ont joué moins de 1000 min., les valeurs peuvent être en dehors de la distribution.

DC.Sochaux

Le style et les performances de nos centraux apparaissent bien. On remarquera qu’à l’exception des tirs cadrés, où ils ont cependant tous les deux de bonnes performance, Onguéné devance systématiquement Teikeu. Sur les stats de passes réussies, tacles réussis et interceptions, nos joueurs sont systématiquement parmi les pires de L2. Mais faut-il voir dans cette stat un reflet des qualités intrinsèques ou du jeu de l’équipe ?

Les meilleures performances se situent au niveau des duels aériens gagnés où Onguéné et Teikeu se situent dans le premier quart des joueurs de L2. On notera que Vivian apparaît pour les duels ariens, mais aussi les tacles dans la zone du top 3.  Il manque certes un temps de jeu suffisant, mais c’est peut-être l’indice qu’il peut encore être utile et performant pour sa nouvelle équipe.ACP.DCL’analyse en composantes principales (ACP) offre un autre regard. Le principe de cette technique stat est de représenter la diversité des données en deux dimensions, en regroupant les modalités qui sont corrélées.

Ici, le graphique fait apparaître quatre grands styles de joueurs : en haut à gauche, nous avons les joueurs qui se signalent par leur qualité de passe et les interceptions. En bas à droite, nous trouvons les joueurs qui se signalent par leurs qualités défensives dans les duels, duels aériens et tacles. En haut à droite, nous avons le gratin de la L2, qui combinent toutes ces qualités et y ajoutent la production des tirs cadrés. Un positionnement à gauche et en bas signale en revanche des résultats médiocres sur ces indicateurs.

Teikeu et Onguéné apparaissent dans la zone des défenseurs de duels, sans aucune performance extraordinaire. En revanche, l’ACP permet de détecter des profils a priori intéressant. Dans le style tank, Marin de Nîmes, Jullien le serial buteur de Dijon, mais aussi Cissé d’Ajaccio, qui est à mon avis un des joueurs les plus intéressants sur ce poste.

Que faire ? Si les performances de la charnière ne sont pas statistiquement extraordinaires au plan individuel, Sochaux a cependant terminé parmi les meilleures défenses de L2. Le recrutement d’Ogier apporte des solutions en remplacement, avec un profil de meilleure qualité au niveau de la relance, mais dans un monde idéal il me paraîtrait bon de conserver la charnière Onguéné-Teikeu et de profiter de l’expérience accumulée. En cas de départ d’Onguéné, je mettrais personnellement une pièce sur Cissé.

Les latéraux

L’effectif comporte ici 4 joueurs : Faussurier, qui sert de référence dans les boîtes à moustache, Gibaud, Collaço et le jeune Senzemba.

Latéraux

Le portrait robot de Faussurier est plutôt bien positionné sur toutes les stats, à l’exception notable des duels réussis, en situation offensive, comme défensive. Il est systématiquement supérieur à Gibaud, mais qui a joué tantôt à gauche, tantôt en central, et rarement à son vrai poste. Si les performances de Collaço apparaissent elles aussi inférieures, on notera le positionnement étonnant favorable de Senzemba sur les stats défensives (duels et tacles) où il se rapproche sur son faible temps de jeu des meilleurs de L2.ACP.LAT

L’ACP distribue de manière assez simple les joueurs : en haut à gauche, les bons latéraux défensifs, en bas à droite ceux qui n’assurent pas en défense, en haut à droite les bons latéraux offensifs, en bas à gauche ceux qui ne participent pas (ou mal) aux attaques.

Le nom de Collaço apparaît (dans la partie basse du graph, ce qui correspond à de mauvaises performances), on devine Gibaud au centre (point rouge), Faussurier apparaît dans le cadran offensif. On notera en revanche le positionnement intéressant d’Alphonse, la nouvelle recrue sochalienne, qui tient la palme du latéral le plus offensif de L2. Sur un profil défensif, Centonze d’Evian sort du lot à gauche et fait partie des joueurs qui mériteraient un examen en détail.

Que faire ? Le chantier des latéraux reste immense. Le départ acté de Faussurier explique le recrutement d’Alphonse, qui prendra sans doute le côté droite, mais devra s’adapter au jeu sochalien. Il est probable que Gibaud reste dans un rôle de doublure polyvalente dans l’axe et sur le côté. Les problèmes se situent bien plutôt à gauche où Senzemba n’a pas eu sa chance cette saison, alors qu’il a manifestement des qualités, et où Collaço n’a pas pu s’imposer. Le recrutement d’un numéro un, voir d’un numéro deux, si Senzemba devait encore patienter s’impose. L’ACP offre peut-être quelques pistes.

0

Auteur: Jon Bon Bonal

Converti de fraîche date, born again du Fc Sochaux, il écrit sur la tactique quand il ne déblatère pas en tribune nord.

Commentez